​ Afrique du Sud: le leader indépendantiste du Sahara occidental rencontre Zuma

Visite officielle en Afrique du Sud du secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali. Des entretiens sont prévus, ce vendredi, entre le leader du mouvement indépendantiste du Sahara occidental et le président Jacob Zuma. L’Afrique du Sud soutient depuis longue date le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.



En accueillant Brahim Ghali, l’Afrique du Sud réaffirme son soutien au droit à l’indépendance du Sahara occidental. Dans un communiqué, la ministre sud-africaine des Affaires étrangères dénonce l’occupation illégale de ce territoire par le Maroc et se dit préoccupée par l’absence de progrès en vue d’une résolution du conflit. Les relations entre l’Afrique du Sud et le Sahara occidental remontent aux années 1970 et aux liens entre les deux mouvements de libération.
 
La visite de Brahim Ghali s’effectue alors que le soutien du continent à la cause sahraoui est en baisse. Ces dernières années, plusieurs pays ont cessé de réclamer l’indépendance de ce territoire et ont rejoint la position de Rabat pour une large autonomie. Le départ de la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma, de la présidente de la commission de l’UA ne va pas aider.
 
Dlamini Zuma - en ligne avec Pretoria - a toujours soutenu la cause sahraouie. Et a même été accusé par le Maroc de faire obstruction à son retour au sein de l’Union Africaine. Son départ pourrait se traduire par un effritement du soutien de l’UA.
 

Rfi.fr

Vendredi 6 Janvier 2017 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter