​ Baisse des tarifs de l’électricité de 10% : la SENELEC réduit ses bénéfices de plus de 21 milliards de FCFA

La commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE) a fait face à la presse ce matin dans ses locaux ce, pour faire le point sur la baisse des tarifs de 10%. Et, « la nouvelle grille met l’accent sur les tarifs des clients à faibles revenus», informe la commission.



La Senelec a mis en œuvre la baisse des tarifs de 10% qui a été annoncée parla CRSE lors de son point de presse du 05 janvier 2017. 

En effet, la commission a organisé des concertations avec les ministères en charge de l’Energie; de  l’Economie, des Finances et du Plan et la Senelec. Et, conformément à la procédure en vigueur, la société d'électricité a soumis à la Commission, pour approbation, une nouvelle grille tarifaire tenant compte de la baisse décidée par le Gouvernement.

 Au terme de l’analyse comparative entre la grille en vigueur et la nouvelle grille soumise par Senelec le président de la CRSE, Ibrahima Amadou Sarr  a fait savoir que : « la nouvelle grille opère une baisse moyenne des tarifs de 10%, en mettant l’accent sur ceux des clients à faibles revenus».

 Sur ce, au niveau des clients "Basse tension, petite et moyenne puissance", facturées par tranches de consommation, la baisse appliquée est de : « 15% sur le tarif de la 1ère tranche, 11% sur le tarif de la 2ième tranche, et de 4% pour la 3ième tranche », informe M. Sarr.  

 S’agissant du prépaiement en particulier, il convient de souligner que : «la nouvelle grille intègre le système de tarification par tranche de consommation à la place du tarif unique», indique-t-il.

 Et, cette disposition permet, selon lui, «aux clients en prépaiement de bénéficier, au même titre que les clients en post-paiement, de l’exonération de TVA liée aux tranches de consommations».

Toutefois, cette baisse n’est pas sans impacts dans les recettes de la société, déclare-t-il. Car: «Avec les nouveaux tarifs, les recettes de Senelec en 2017 sont évaluées à 329, 627 milliards de FCFA contre 366, 083 milliards de FCFA avec les anciens, soit une réduction des recettes de 36, 456 milliards FCFA, correspondant à une baisse moyenne de 10% », renseigne le président de la Commission.

«Senelec devra percevoir en 2017, des recettes de 329 milliards 627 millions de FCA, soit un manque à gagner de 21 milliards 354 millions de FCFA sur l’année», annonce-t-elle.

Mais, la CRSE de préciser que : «tous les clients de Senelec ressentiront la baisse sur leurs factures de façon différenciée, en fonction de leurs niveaux de consommation. 

Aminata Diouf

Lundi 27 Février 2017 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter