​Bineta Diop Badiane : «90% des cas de décès maternels étaient évitables»

La Directrice de l’Hôpital régional de Kaffrine a déclaré que l’analyse des 50 cas de décès maternels enregistrés dans ladite structure en 2016 a montré que c'était évitable. Elle l’a fait savoir, ce dimanche, à l’occasion de la journée régionale de l’Association des sages-femmes de Kaffrine.



S’exprimant, ce dimanche à l’occasion de la journée régionale de l’Association des sages-femmes  de Kaffrine, Bineta Diop Badiane a affirmé que 90% des 50 cas de décès maternels enregistrés étaient évitables. «L’analyse des 50 cas de décès enregistrés dans la région de Kaffrine en 2016, montre que les causes sont dues à des retards de référence tels que les problèmes de diagnostic, de retard de prise en charge. Ces décès étaient donc évitables», a-t-elle révélé.
 
Cette rencontre qui avait pour thème : «Le rôle de la sage-femme dans la réduction de la mortalité maternelle », à enregistré la présence de plusieurs personnalités et autorités : Le médecin chef de région, Dr Amadou Doucouré. Des infirmiers, des médecins, le maire de Kaffrine, Abdoulaye Willane, et la présidente de l’Association des sages-femmes  de Kaffrine, Aïta Paye Touré, ont pris part à cette manifestation, rapporte «Libération».    


Lundi 22 Mai 2017 - 14:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter