​Côte d'Ivoire: à Frondogo, la présence d'un rhinocéros alimente les débats

Ce jeudi est la Journée internationale du rhinocéros. L'espèce est menacée de disparition à travers le monde mais elle a fait sa réapparition en Côte d'Ivoire. Un rhinocéros mâle qui a causé la mort accidentelle d'un villageois il y a quelques mois, à l'est de Yamoussoukro, est une chance inespérée de voir l'espèce s'implanter dans un pays où même les éléphants - symbole de la nation - se font rares.




 C'est une bête magnifique de près de deux tonnes et à double corne qui broute paisiblement l'herbe d'un pré, à à peine plus de 50 mètres des habitations du village de Frondogo. C’est un rhinocéros mâle, sans doute issu de la réserve naturelle créée par le président Félix Houphouët-Boigny il y a plus de 30 ans, qui divague de village en village dans la région de Dimbokro.
 
Un rhinocéros qui nourrit les discussions des villageois. Certains le trouvent paisible, d'autres hostile, voire dangereux. « Nous souhaiterions qu’avec l’accord des autorités, l’animal puisse partir. Auprès de nous, ce serait un objet touristique pour le village, la région et pour nos autorités. Nous considérons que c’est un animal précieux parce que ça peut servir. Beaucoup de nos enfants ne savent pas ce qu'est un rhinocéros. A partir du moment où il est apparu chez nous, nous considérons que c’est un trésor », estime Kassi Aka, porte-parole du village de Diamalabo.
 
« Il a été importé, je pense, d’Afrique du Sud au temps du président Félix Houphouët-Boigny. La population tient à son animal, mais je pense qu'ils veulent qu’on le laisse et qu’on entretienne le pourtour de l’animal, pour que les gens viennent visiter, qu’il apporte quelque chose », estime quant à lui, Daouda Traoré, président de l’ONG Secours et protection des animaux.
 
La population est donc partagée par la présence de ce rhinocéros, sans doute le seul vivant en liberté dans le pays. Reste à savoir quelles options prendront les autorités ivoiriennes pour parquer ou transférer l'un des derniers représentants de rhinocéros en Afrique de l’Ouest.



Source: Rfi.fr

Dieynaba Faye(stagiaire)

Jeudi 22 Septembre 2016 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter