PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



​Docétaxel et cancer du sein: «La baisse de globules blancs a dégénéré»

Depuis le mois d'avril, au moins cinq femmes de 46 à 73 ans, atteintes du cancer du sein, sont décédées après avoir utilisé le même traitement anticancéreux. Le médicament en question, le Docétaxel, est le générique du Taxotère, un médicament commercialisé depuis 1995 et inscrit sur la liste des molécules indispensables de l'Organisation mondiale de la santé.



Le Docétaxel a, selon Le Figaro qui révèle l'affaire, été injecté à trois patientes de l'Institut Gustave-Roussy, à Villejuif, mais aussi à deux patientes de Rennes et une autre à l'Institut parisien Curie. L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) n'évoque quant à elle que cinq cas. Lorsqu'elle a été avisée des trois premiers décès, qui ont eu lieu à l'Institut Gustave-Roussy, elle a lancé une enquête. Comme l'explique à L'Express l'un de ses membres, l'Agence n'a pas demandé à suspendre ce médicament pour le moment. 
 
Dans quels cas est prescrit le Docétaxel?
 
L'ANSM: Ce traitement n'est pas utilisé que pour des patients atteints du cancer du sein, il est aussi prescrit pour d'autres cancers. Il s'agit d'un médicament utilisé comme néo-adjuvant, c'est-à-dire qu'on l'injecte afin de réduire la taille d'une tumeur avant une opération. On peut aussi l'utiliser après l'intervention chirurgicale, pour nettoyer les tumeurs cancéreuses. 
 
Y a-t-il eu d'autres décès auparavant avec ce médicament?
 
Il y a déjà eu des cas de décès après la prise de cette molécule, mais ils concernaient d'autres cancers, comme les poumons, la prostate ou l'estomac. Soit des cancers où les risques de décès sont plus élevés que ceux du sein.  

Aminata Diouf

Jeudi 16 Février 2017 - 13:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter