​Erdogan accuse l’Occident de soutenir le groupe terroriste État islamique

Le président s’est plaint que, plutôt que de soutenir la Turquie, l’Occident préfère venir en appui à l’EI ainsi qu’aux Kurdes du Parti de l’Union démocratique.



Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mardi l’Occident de ne pas tenir ses promesses en Syrie et d’y soutenir des «  groupes terroristes  », dont le groupe État islamique (EI). «  Les forces de la coalition ne tiennent malheureusement pas leurs promesses  », a déclaré M. Erdogan lors d’une conférence de presse avec son homologue guinéen, Alpha Condé, en visite à Ankara.
 
Le président Erdogan s’est plaint que, plutôt que de soutenir la Turquie, l’Occident préfère venir en appui à l’EI ainsi qu’aux Kurdes du Parti de l’Union démocratique (PYD) et de son bras armé, les Unités de protection du peuple (YPG), soutenus par Washington. Les Occidentaux «  soutiennent tous les groupes terroristes, le YPG, le PYD, mais aussi Daech  », a-t-il assuré en utilisant l’acronyme arabe de l’EI. «  C’est parfaitement évident  », a-t-il affirmé, assurant que la Turquie disposait de preuves en images.
 
Daech complètement encerclé
Le président Erdogan s’est tout de même montré confiant mardi, assurant que la Turquie a «  désormais complètement encerclé le groupe terroriste Daech à Al-Bab  ». «  Oui, nous avons des martyrs (…) mais il n’y a pas de marche arrière possible  », a-t-il asséné. Que les forces de la coalition tiennent leurs promesses ou non, «  nous poursuivrons notre route avec détermination  », a-t-il ajouté.
 
Le président turc a ajouté que la Turquie et la Russie soutiennent un plan visant à mettre autour de la table les différentes parties du conflit syrien, lors d’une rencontre à Astana, au Kazakhstan.
 
 


Mardi 27 Décembre 2016 - 19:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter