​États-Unis. Donald Trump nomme son gendre haut conseiller

Jared Kushner, gendre de Donald Trump, vient d’être nommé, ce lundi soir, haut conseiller à la Maison-Blanche. Ancien étudiant d’Harvard, il a accompagné le futur président des États-Unis dans toute sa campagne.



​États-Unis. Donald Trump nomme son gendre haut conseiller
Comme l’avait annoncé la chaîne NBC, Donald Trump a nommé, ce lundi soir, son gendre Jared Kushner, mari de sa fille Ivanka, haut conseiller à la Maison Blanche. C’est ce qu’a indiqué l’équipe de transition du futur président des États-Unis dans un communiqué.
 
M. Kushner, qui a renoncé à tout salaire pour la durée de ce poste, « a été un atout formidable et un conseiller de confiance pendant toute la campagne et la période de transition et je suis fier de l’avoir dans un rôle clé de mon administration », a déclaré Donald Trump, cité dans le communiqué.
 
Il a « réussi, en affaires comme en politique », selon Trump
 
Le mari d’Ivanka Trump, la fille aînée du futur 45e président des États-Unis, travaille avec son beau-père depuis 2015.
 
« Il a incroyablement réussi, en affaires comme en politique. Il sera d’une valeur incomparable dans mon équipe pour lancer et mettre en œuvre mon ambitieux programme », a ajouté le futur président, qui prendra ses fonctions le 20 janvier.M. Kushner, qui n’avait aucune expérience politique avant de s’engager dans la campagne de son beau-père, se retrouve ainsi dans le tout petit cercle des très proches conseilleurs du futur président américain, aux côtés du très controversé Steve Bannon, conseiller en stratégie de M. Trump, et de Reince Priebus, secrétaire général de la Maison Blanche.
 
Patron de presse
 
Ancien élève d’Harvard, diplômé de droit de la New York University, Kushner, qui dirige le groupe immobilier familial, asu s’imposer dans l’organigramme de la campagne présidentielle de Trump et a été associé à la plupart des décisions.
 
Le voir poursuivre au côté de son beau-père ne constitue pas une surprise, mais on ignorait jusqu’alors quel serait son rôle. Sa nomination comme conseiller ne nécessitera pas une confirmation par le Sénat.
 
Il possède aussi un hebdomadaire, le New York Observer, qu’il cherche à céder, selon les informations diffusées le mois dernier par le site Women’s Wear Daily.
 
« C’est un honneur de servir mon pays », a déclaré de son côté le jeune homme d’affaires, qui fêtera ses 36 ans ce mardi.
 
 
 

Ouest-France.fr

Mardi 10 Janvier 2017 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter