​Immigration: Macron favorable à l'application de la "double peine"



Lors de sa première interview télévisée depuis son arrivée à l'Elysée, Emmanuel Macron s'est prononcé pour davantage de fermeté sur la question de l'immigration irrégulière.
 
Emmanuel Macron prône l'application de la "double peine". Dimanche soir, à l'occasion de sa première interview télévisée depuis son arrivée à l'Elysée, le chef de l'Etat a abordé la question de l'immigration irrégulière et a rappelé être favorable à l'expulsion de "tout étranger en situation irrégulière qui [commet] un acte délictueux".
 
"S'est installée une sorte de pratique où celles et ceux qui sont en situation illégale sur notre territoire peuvent être contrôlés plusieurs fois, parce qu'on s'est habitués à l'incapacité de les reconduire à la frontière, on ne prend plus toutes les mesures qui doivent être prises. Eh bien cela va changer", a martelé Emmanuel Macron. "Ca veut dire aussi qu'on doit être plus efficace dans nos politiques de reconduite à la frontière".
 
Une nouvelle loi l'année prochaine
 
Promettant d'être "intraitable" sur le sujet, Emmanuel Macron a annoncé "de premières dispositions" et "une nouvelle loi" sur l'immigration et l'asile pour le début de l'année prochaine, afin de "durcir les règles sur ce point".

Lors de sa première interview télévisée depuis son arrivée à l'Elysée, Emmanuel Macron s'est prononcé pour davantage de fermeté sur la question de l'immigration irrégulière.
 
Emmanuel Macron prône l'application de la "double peine". Dimanche soir, à l'occasion de sa première interview télévisée depuis son arrivée à l'Elysée, le chef de l'Etat a abordé la question de l'immigration irrégulière et a rappelé être favorable à l'expulsion de "tout étranger en situation irrégulière qui [commet] un acte délictueux".
 
"S'est installée une sorte de pratique où celles et ceux qui sont en situation illégale sur notre territoire peuvent être contrôlés plusieurs fois, parce qu'on s'est habitués à l'incapacité de les reconduire à la frontière, on ne prend plus toutes les mesures qui doivent être prises. Eh bien cela va changer", a martelé Emmanuel Macron. "Ca veut dire aussi qu'on doit être plus efficace dans nos politiques de reconduite à la frontière".
 
Une nouvelle loi l'année prochaine
 
Promettant d'être "intraitable" sur le sujet, Emmanuel Macron a annoncé "de premières dispositions" et "une nouvelle loi" sur l'immigration et l'asile pour le début de l'année prochaine, afin de "durcir les règles sur ce point".

bfmtv

Lundi 16 Octobre 2017 - 16:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter