​Les tampons et serviettes hygiéniques seraient-ils cancérigènes ?

Des chercheurs argentins rapportent avoir trouvé un herbicide cancérigène dans 85% des tampons et serviettes hygiéniques.



​Les tampons et serviettes hygiéniques seraient-ils cancérigènes ?
Après le choc toxique, le cancer. Des chercheurs argentins de l’Université de Plata ont trouvé du glyphosate, dans 85% des tampons et serviettes hygiéniques vendus dans leurs commerces. Le glyphosate, principal composant du Roundup, l’herbicide controversé du géant américain Monsato, avait été classé "probablement cancérigène" dans un rapport de l'Agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé (IARC) en mars dernier.
 
La raison de la présence du désherbant dans ces produits d'hygiène intime ? Le coton utilisé en Argentine est presque à 100% génétiquement modifié.
 
Pour les besoins de l’étude, les chercheurs avaient fait l’achat de différents produits d'hygiène dans les supermarchés et pharmacies du secteur de l’université. "Lorsque vous utilisez du coton ou des compresses pour soigner les blessures ou pour votre hygiène personnelle, vous êtes en droit de penser qu’ils sont stériles, alors qu’ils sont contaminés par une substance cancérigène", a commenté le pédiatre Vazquez Medardo Avila, co-auteur de l’étude.
 
Les chercheurs ont également retrouvé des traces de glyphosate dans les cotons et les compresses de gaz.
 
Les expositions répétées peuvent perturber le métabolisme humain
 
"Ce pesticide ne s’accumule pas dans l’organisme mais les expositions répétées peuvent perturber le métabolisme humain, a déclaré le Dr Laurent Chevallier chef de l’unité de médecine environnementale du CHU de Montpellier, selon Ouest-France. Pendant la période des règles, "les muqueuses peuvent être effectivement une voie de contamination", a-t-il ajouté.
 
Le tampon hygiénique, pouvant être responsable d'un SCT (syndrome du choc toxique) chez l'utilisatrice, était déjà au cœur d’une polémique. En France, aucune loi n'impose aux fabricants de communiquer sur la composition de leurs produits. Il est donc pour l'instant impossible de savoir si l'herbicide est présent ou non.
 
 
 

Aminata Diouf

Mercredi 15 Février 2017 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter