​Nouvelle tournure dans l’affaire Elimane Touré : la famille va saisir la chambre d’accusation de la cour d’appel

Du nouveau dans l’affaire d’Elimane Touré. La famille revient à la charge avec sa décision de saisir la chambre d’accusation de la cour d’appel. Ce, pour contraindre les commissariats de Yeumbeul et du Port à s’expliquer sur les circonstances de la mort du transitaire.



Malgré les résultats de l’autopsie qui avaient conclu un suicide par pendaison, la famille du feu Elimane Touré  refuse de baisser les bras.  Elle informe  de la saisine de  la chambre d’accusation pour que la vérité puisse éclater.

 Selon l’avocat de la famille Me Khouraichi Ba : « la famille ne se retrouvait  pas dans la version qui avait été servie de la mort d’Elimane Touré surtout après la sortie du Procureur de la République.

«Maintenant, précise l’avocat, c’est à  eux, aux policiers, de nous démontrer qu’il s’est suicidé. Parce que dès l’instant qu’on touche au corps, le procureur n’est plus compétent, ça devient l’affaire du procureur général».

 Et, ajoute-t-il, «le procureur a eu la malheureuse idée,  de l’avis de l’avocat, de désigner un expert qui est sur la sonnette, un expert dont l’honorabilité n’est pas établi,  qui a certainement la compétence mais qui traîne des casseroles».  

Sur ce, «nous allons saisir la chambre d’accusation de la Cour d’appel parce qu’elle exerce un contrôle l’activité de fonctionnaire  qu’il soit civil ou militaire en tout cas tous  les officiers de police judiciaire pris en ces qualités.  Et, elle a les pouvoirs les plus larges d’investigation, d’instruction  et de jugement », explique-t-il.

Poursuivant, l'avocat de la famille, fait savoir que: "après deux (2)  heures de temps  de détensions , on vous appelle pour vous dire  que votre fils s’est suicidé par pendaison". « C’est trop facile».

  "La famille du défunt Elimane Touré va rencontrer la presse cet après-midi à Yeumbeul en présence de l’avocat Me Khouraichi Bâ", livre la RFM. 

Aminata Diouf

Lundi 13 Mars 2017 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter