PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



​Panne de l’appareil de radiothérapie: la révolte des spécialistes et professeurs de l’hôpital Aristide Le Dantec



La panne de l’appareil de radiothérapie n’a pas fini d’alimenter les polémiques. Cette fois-ci, c’est au sein du gouvernement que cette question suscite une dispute de prérogatives. Alors que naturellement le ministère de la Santé avait défini les critères pour acquérir l’appareil en vue de soulager les populations, on indique que le gouvernement veut court-circuiter le département d’Awa Marie Coll Seck en passant par le ministère des Finances.

Les experts qui avaient déjà conçu un cahier de charges béton pour leur permettre de lancer l’appel d’offres et de disposer d’une machine de haute portée technique, ont été surpris d’apprendre que l’appel d’offres n’aura pas lieu parce que le Gouvernement va procéder par entente directe.

Selon des informations de «l’As», des spécialistes et professeurs de l’hôpital Aristide Le Dantec se sont réunis hier, pour hausser le ton et surtout tirer la sonnette d’alarme sur «le caractère dangereux» d’un tel procédé.

Dénonçant que l’Etat veuille «directement traiter avec une entreprise étrangère qui a des soutiens d’ex-membres de l’administration, ayant des cabinets maintenant privés» pour s’offrir ce marché, ils recommandent de suivre la procédure lancée par le ministère de la Santé car elle oblige le fournisseur à se conformer au cahier de charges».

D’après la source, les professeurs de cet hôpital ne comptent pas laisser passer cela car il y a «un risque de se retrouver avec un appareil ne répondant pas aux normes et dangereux». 


Vendredi 10 Février 2017 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter