​Passe d'armes entre Zuckerberg et Trump

Le président américain Donald Trump a accusé le fondateur du réseau social Facebook Marc Zuckerberg d'être contre lui.



"Facebook a toujours été anti-Trump", a tweeté le président mercredi, suggérant une "collusion" avec le New York Times et le Washington Post, eux aussi "anti-Trump" selon lui.

Une accusation démentie par le PDG de Facebook dans un échange via les réseaux sociaux.

"Trump dit que Facebook est contre lui. La gauche affirme que nous avons aidé Trump. Les deux camps sont mécontents des idées et des contenus qu'ils n'aiment pas", a répondu Mark Zuckerberg sur Facebook, qu'il présente comme une "plateforme pour toutes les idées".

Mark Zuckerberg a accepté la semaine dernière de collaborer pleinement avec le Congrès dans le cadre de l'enquête sur une possible influence russe dans l'élection présidentielle remportée l'an dernier par Donald Trump.

Facebook va fournir au Congrès le contenu de messages à caractère politique, financés par des intérêts russes via des achats d'espaces publicitaires sur le réseau social.

Selon la presse, ces messages cherchaient à créer des tensions politiques sur divers sujets chez les Américains, dans le but, in fine, de nuire à la démocrate Hillary Clinton, alors en tête des intentions de vote.

Le Kremlin nie toute implication dans l'élection.

bbc.com

Jeudi 28 Septembre 2017 - 14:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter