​Pèlerinage à la Mecque 2017: ces points de désaccord entre les voyagistes privés et la délégation générale

La délégation générale du pèlerinage à la Mecque et les organisations privées ne parlent pas le même langage. Pour cette année, la délégation a choisi un nouveau site au détriment du CICES où se faisaient d’habitude les inscriptions. Il s’agit du Centre d’étude de recherche et de formations sur l’islam qui se trouve à liberté VI. Mais, d’après les voyagistes privés, toutes les conditions n'y sont pas réunies.



​Pèlerinage à la Mecque 2017: ces points de désaccord entre les voyagistes privés et la délégation générale
Les 286 organisations privées devant convier les 9500 pèlerins sénégalais sur les 10 500 du quota du Sénégal pour cette édition 2017 sont en parfaite désaccord avec la délégation générale. Elles fustigent le changement du lieu d’inscription.

 Selon le Président directeur de l’agence «Lebou Gui Voyage » et non moins membre de coordination des leaders des groupes de voyages privés, «par rapport aux visites médicales et les inscriptions, on a informé le délégué qu’il n’y a que huit (8) boxes donc huit (8) médecins pour traiter 10 500 pèlerins. Est-il possible qu'on décentralise afin de permettre aux autres centres avec lesquels on a l’habitude de travailler, d’ouvrir leurs portes ?».

 Palla Mbengue de poursuivre: «Le délégué a dit avoir pris bonne note et il va voir avec le ministre de la Santé, ce qu’il peut faire».

En marge de leur réunion de ce dimanche, la coordination des leaders des groupes de voyagistes privés est convaincue que la banque se sucre sur leur dos. 

«Nous avons vu que le Riyal saoudien coûte excessivement cher... Avant, c’était les taxes saoudiennes qu’on payait, maintenant, il existe un portail électronique où on devrait virer l’argent. Mais, à chaque fois que la banque nous donne des chiffres, arrivés en Arabie Saoudite, notre argent n’est plus disponible»,  a déploré Palla Mbengue qui soutient qu’«(ils sont) obligés de payer pour se faire rembourser après, par la banque».

Le  Président directeur de l’agence «Lebou Gui Voyage » a par ailleurs informé que le délégué général a promis de tout faire pour que la délégation, les voyagistes privés et la banque s’asseyent autour d’une table afin de trouver la bonne formule.
 
 

Aminata Diouf

Lundi 29 Mai 2017 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter