PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



​Rebeuss: que risquent les mutins ?



Les instigateurs de la grève à la prison centrale, ainsi que les auteurs de la rébellion qui a débouché sur une mutinerie sanglante, risquent gros. Envoyés en prison pour divers délits et crimes, ils viennent ainsi d’aggraver leur situation avec ces affrontements qui se sont soldés par mort d’homme et plusieurs blessés du côté des détenus comme de l’administration pénitentiaire.
 
Au-delà des poursuites pour tentative d’évasion puisque selon le Directeur de l’Administration Pénitentiaire (DAP), un groupe de 600 à 700 détenus a foncé vers la porte principale pour s’évader. Ces derniers peuvent également être poursuivis pour association de malfaiteurs et inculpés pour coups et blessures, indique «Le Populaire». 


Jeudi 22 Septembre 2016 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter