​Riz : après la pénurie, la cherté



​Riz : après la pénurie, la cherté
Le gouvernement a pris la mesure de geler les importations de riz pour permettre d’écouler la production locale. Mais en vue des événements du Magal et du Gamou, l’autorité a prévu une ouverture qui sera faite pour contenir le niveau de la consommation prévue dans les prochaines semaines. Ce, tout en étant dans les dispositifs qui permettent, au fur et à mesure, de commercialiser le riz Sénégalais. C’est effectif. Le riz parfumé est bien sur le marché mais le hic, c’est que le sac de 50 kg qui coûtait 16.000 F CFA, s’échange à 20.000 F CFA. 

«Ce n’est pas normal ce qui se passe. On peut augmenter 500 F CFA mais 4.000 F CFA d’un coût, c’est trop», fulmine ce commerçant qui officie à la Sicap Liberté 2. 

Pour le moment, ce dernier a préféré ne pas faire de stock en riz parfumé, arguant qu'il aura des problèmes à refourguer la marchandise. 

Rappeler que la mesure de suspension des importations n'a pas été sans conséquences puisque la pénurie ou la rupture de stock de riz importé a été notée ces derniers temps. 


Mercredi 16 Novembre 2016 - 09:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter