​Sédhiou : Un enseignant battu par des militaires à Mangacounda



​Sédhiou : Un enseignant battu par des militaires à Mangacounda
Un enseignant a été battu par des militaires en faction dans le département de Goudomp, une localité située dans la région de Sédhiou.

 La femme du nom de S. Diémé, qui est sujette à des crises d’épilepsie, est tombée en transe alors que son mari, M. Sadio, la battait. Ameutés par les cris de la dame, les voisins ont alerté son papa qui, à son tour, est parti voir les militaires en cantonnement au village pour les informer.

Aussitôt fait, un des chefs du  cantonnement a dépêché 4 de ses éléments pour convoquer M. Sadio. Le mari ne voulant pas déférer à la convocation aurait été battu par les soldats.

Après cette bastonnade, le corps enseignant s’est solidarisé avec son collègue. De ce fait, les enseignants de Goudomp ont décrété 72 heures de grève qui a démarré depuis mardi.

Très remonté, les enseignants ne comptent pas s’en arrêter là. Ils ont  prévu  de descendre dans la rue ce vendredi pour manifester leur colère et protester contre les violences exercées sur leur collègue qui officie dans le village de Mangacounda, rapporte « Voix Populi ».    


Jeudi 4 Mai 2017 - 14:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter