​Signature de protocole de collaboration: PNDL et PUMA font bloc dans les axes frontaliers

Le Programme national de développement local (PNDL) et le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) ont signé un protocole de collaboration, ce jeudi à Dakar ce, pour contribuer à l’établissement d’un développement durable au Sénégal, dans l’équité et l’inclusion, en garantissant la continuité du territoire, conformément aux orientations du Chef de l’Etat.



PNDL et PUMA, les deux (2) instruments d’envergure de l’Etat du Sénégal en matière de développement territorial ont unis leurs forces autour de la réduction du gap infrastructurel dans les zones frontalières.

Selon le Secrétaire exécutif du PNDL, «cette cérémonie marque une étape importante pour les collectivités, les comités de bases». Ainsi, «la signature de protocole qui vient d’être effectué, va permettre aux populations de bénéficier des infrastructures de bases. Le combat pour le  développement requiert donc la participation de tous, dans le sens indiqué par le chef de l’Etat, Macky Sall qui nous invite à une union des forces et une synergie des différents intervenants qui doivent partager un minimum de valeurs que sont la transparence, l’équité et la justice. Bref, tout ce qui fait la bonne gouvernance», a relevé Mamadou Thiaw. 
 
D’après lui, «la région de Kédougou est la première étape d’une démarche concrète de mutualisation des ressources et des démarches entre les deux (2) programmes. La piste rurale d’une longueur de 65 Km sera co-réalisée. Le PNDL, à travers son projet Pistes communautaires, a déjà conçu et valorisé toutes les études techniques, sociales et environnementales et a démarré la réalisation de 19 Km de pistes qui s’étendent de Nafadji à Médina Bafé».
 
«La signature de ce protocole de partenariat entre PNDL et PUMA est, aujourd’hui le résultat d’un processus de discussions entre les deux (2) secteurs pour traduire la volonté des pouvoirs publics, et de faire en sorte qu'il y ait une mutualisation et une rationalisation des programmes de tous les intervenants», a dit Moussa Sow, Coordonnateur national de PUMA. 
 
Avant de conclure: «L’acte portant création du PUMA, a déjà posé ses jalons puisque les pouvoir publics ont évoqué leurs volontés, que les démembrements de l’Etat puissent joindre leurs forces de manière à ce qu’il y ait plus d’efficacité dans le travail». 

Ibrahima Mansaly

Jeudi 8 Juin 2017 - 20:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter