​Suspension des gardes de nuit: les pharmaciens accordent leur violon

«Renforcer la sécurité tout en luttant contre la vendre illicite des médicaments. C’est ce qui ressort de la rencontre d’hier entre les pharmaciens et le ministre de la santé, Awa Marie Coll Seck. A l’occasion, l’ordre des pharmaciens a accepté de lever le mot d’ordre de grève.



​Suspension des gardes de nuit: les pharmaciens accordent leur violon
La suspension des gardes de nuit par les pharmaciens dû aux nombre de violences subit,  vient de connaitre son épilogue. En effet, le ministère de la santé et les pharmaciens se sont retrouvés au tour d'une table hier, pour trouver des solutions à ces problèmes d'insécurité. 
 
Selon la présidente nationale des pharmaciens privés, Dr Khady Cissé : «cette rencontre avec le ministre de la Santé  était une occasion pour (eux) de rappeler les recommandations qui avaient été faites lors du conseil interministériel de Juillet 2013. Car il y avait des points qui restent à mettre en œuvre».
 
Et de poursuivre: «C’est dans ce cadre de discussion que nous avons pu avoir par le ministère de la Santé des points fermes pour s’adresser aux médecins chef de région et les pharmaciens qui nous représentent dans ces régions là pour pouvoir des séances de travail et échanger de numéros de téléphone et de voir comment articuler une meilleur surveillance au moment des gardes de nuit».

 Sur ce, ajoute Dr Khady Cissé: «Nous avons des promesses fermes émanant de notre ministre de tutelle qui seront en exécution à partir de mardi prochain vers les médecins chefs de chaque régions.

A l’en croire, par rapport à la vente illicite des médicaments, le ministère n’a pas voulu dévoiler sa stratégie de lutte mais la tutelle a promis de faire quelques chose et très bientôt.

«Prenant en compte l’approche du Magal de Touba qui regroupe de milliers de personnes et où la santé est primordiale, les pharmaciens ont accepté de lever le gel de garde de nuit», explique-t-elle. 


Les pharmaciens et le ministère de la Santé vont se retrouver le 29 prochain pour voir l'état d'exécution des engagements et poursuivre leur discussion, informe la Rfm.  
 
 
 

Aminata Diouf

Jeudi 17 Novembre 2016 - 08:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter