PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



​Talla Sylla remet les pendules à l’heure: «Je ne suis ni membre de Bby, ni membre de l’APR,… »



Suite à sa rencontre avec le chef de l’Etat Macky sall à Tivaouane à la veille du Maouloud, le bruit a enflé autour de l’avenir politique de Talla Sylla, maire de la ville de Thiès que d’aucuns voient déjà dans les bras du pouvoir.  Mais ce week-end, en marge du lancement des travaux de réhabilitation du stade Maniang soumaré de Thiès, il a exclu toute idée de rejoindre le pouvoir. «Je ne suis ni membre de BBY (Benno Bokk Yaakaar), ni membre de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel), je suis de «Fal askan Wi», qui ira aux législatives sous sa propre bannière», a-t-il notamment déclaré.
 
La rencontre entre Talla Sylla maire de la ville de Thiès et le président de la République, Macky Sall à Tivaouane à la veille du Maouloud, dans un contexte de divergences avec le Rewmi et son leader Idrissa Seck, un des adversaires politiques les plus irréductibles du chef de l’Etat, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais ce week-end à Thiès, en marge de la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du stade municipal Maniang Soumaré par la ville, Talla Sylla a tenu à recadrer ses détracteurs. «Je ne suis ni membre de Bby, ni membre de l’Apr, je suis de Fal Askan Wi qui ira aux législatives sous sa propre bannière» a-t-il déclaré.
 
Selon «l’As», entre Talla Sylla et le chef de l’Etat à Tivaouane, il ne s’est pas agi d’une audience formelle, mais d’un échange de moins de deux minutes dans les couloirs de la maison des hôtes de la cité religieuse, alors que Macky Sall a trouvé Talla Sylla en train de discuter avec Serigne Abdoul Aziz Sy «Al Amine».
 
Et, pour Talla Sylla, «Thiès a très souvent souffert de relations heurtées avec l’Etat. Une mairie ne doit pas avoir des relations difficiles avec l’Etat. Nous pouvons en tant que personne avoir nos opinions politiques, philosophiques, nos options religieuses. Mais en tant qu’institution, nous sommes un démembrement de l’Etat. Et de ce point de vue, nous avons le devoir de collaborer avec l’Etat. C’est un choix que j’ai fait depuis le début, parce que je ne suis pas égoïste. Je ne peux pas mettre en avant mes préoccupations personnelles. Je ne suis pas membre de Benno Bokk Yaakaar et je n’ai pas l’intention d’être membre de cette coalition. Je ne suis pas membre de l’Alliance pour la République (Apr) et je ne serai pas membre de l’Apr. Je suis membre personnellement de Fal Askan wi dont je suis le Président, qui entend aller aux élections législatives sous sa propre bannière. Mais le maire de la ville de Thiès n’est membre d’aucun parti politique, d’aucune coalition, d’aucun mouvement, il est un serviteur de l’ensemble des Thiessois», dit-il.
 
«Chaque fois que les intérêts de Thiès exigent que j’aille rencontrer le président de la République, je le ferai.  Chaque fois que les intérêts des Thiessois me commandent d’aller rencontrer un Premier ministre, un chef religieux, etc. Je vais le faire sans tenir compte de la casquette politique ou des options politiques de cette personne que je vais rencontrer» a martelé Talla Sylla. C’est une enveloppe de 15 millions qui a été allouée par le Conseil de ville pour la réfection du stade Maniang Soumaré.
 
Selon Baïla Basse, chargé des travaux de réhabilitation, le chantier consiste à reprendre entièrement la grille de protection, les vestiaires des équipes et des arbitres, à refaire le bureau du directeur du stade et à améliorer l’éclairage de la pelouse. Talla Sylla révèle que l’Etat également est dans les dispositions pour accompagner ce processus de réhabilitation, à travers le ministère des Sports pour d’autres travaux dans le stade, notamment pour ce qui concerne la pelouse.


Lundi 19 Décembre 2016 - 09:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter