​VIDEO-Italie: Un jeune homme noir, d’origine gambienne, se noie dans le canal de Venise sous les insultes des passants

Il s’appelait Pateh Sabally. Ce jeune homme noir, originaire de Gambie, s’est noyé dimanche dernier dans le Grand canal de Venise en Italie, insulté par des badauds qui ont assisté à la scène sans rien faire. Des centaines de personnes étaient en effet présentes au moment du drame, pas une seule ne lui a porté secours.
Ce triste fait divers fait aujourd’hui polémique en Italie. Plusieurs vidéos de la noyade, prise notamment par des touristes, circulent sur les réseaux sociaux.



Il s’appelait Pateh Sabally. Ce jeune homme noir, originaire de Gambie, s’est noyé dimanche dernier dans le Grand canal de Venise en Italie, insulté par des badauds qui ont assisté à la scène sans rien faire. Des centaines de personnes étaient en effet présentes au moment du drame, pas une seule ne lui a porté secours.

Ce triste fait divers fait aujourd’hui polémique en Italie. Plusieurs vidéos de la noyade, prise notamment par des touristes, circulent sur les réseaux sociaux.
 
« Laissez-le mourir ! », « Rentre chez toi ! »…

On y voit l’homme gardant difficilement la tête hors de l’eau. Tout autour, des centaines de personnes assistent au drame, certaines filmant la scène. Dans l’une des vidéos, on entend une personne criant en italien : « Afrique ! Afrique ! », Une autre lançant « Laissez-le mourir ! », « Rentre chez toi ! »… Avant que l’un ne s’exclame : « Lancez-lui des gilets de sauvetage ! »

Des bouées lui sont finalement envoyées, mais malheureusement, il sera trop tard. Pateh Sabally sera mort à l’arrivée des secours. Personne n’a daigné sauter dans l’eau pour le secourir.

Une enquête ouverte

D’après les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme avait la ferme intention de se suicider. Il résidait en Italie depuis deux ans et bénéficiait du statut de réfugié.

« Je ne veux pas accuser qui que ce soit, mais peut-être que quelque chose de plus aurait pu être fait pour le sauver », a affirmé Dino Basso, le directeur local de la Société nationale de sauvetage au journal Corriere del Veneto, cité par France 24. « Ce drame fait réfléchir. Ce n’est pas un naufrage en mer, mais une mort dans un canal en face de centaines de personnes », a de son côté écrit sur Facebook Francesca Zaccariotto, responsable des travaux publics de la Sérénissime.

La procureure de Venise a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.
  

Aminata Diouf

Vendredi 27 Janvier 2017 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter