​Vente de l’huile de palme de la Côte d’Ivoire au Sénégal: Macky met fin au recours de Wade

Le Président de la République Macky Sall a annulé les recours de Wade devant la Cour de justice de l’Union Economique Monétaire Ouest Africain (UEMOA).



L’Agent judiciaire de l’Etat, qui s’est présenté à l’audience d’Ouagadougou, a remis au juge une lettre de désistement du Sénégal. Le Président Macky Sall, qui est dans l’attente de la signature de l’acte de nomination de l’ancien ministre délégué au Budget, Abdoulaye Diop, par le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, président en exercice  de la Conférence des Chefs d’Etat, veut maintenir des relations huilées avec ce poids lourd économique de l’espace UEMOA.
 
A preuve, il vient de mettre un terme au contentieux relatif à la commercialisation de l’huile de palme de la Côte d’Ivoire au Sénégal. Un différent qui a eu lieu sous le magistère du Président Abdoulaye Wade.
 
L’ancien chef de l’Etat avait même introduit deux (2) requêtes à la Cour de justice de l’UEMOA pour l’interdiction de l’huile de palme de la Côte d’voire par la Sifca, au Sénégal, à cause de la forte teneur en acide gras (50%), avant de fixer par décret un seuil de 30%.
 
Seulement, la société ivoirienne, pour se défendre, a accusé l’homme d’affaire Abbas Jabber, ex patron de la Suneor, d’être dernière cette mesure, à cause des part de marché qu’il avait commencé à perdre. Mais avec la libération du marché communautaire, l’Uemoa invite le Sénégal à retirer la norme de 30%, sert "l'Observateur". 
 


Samedi 25 Février 2017 - 10:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter