PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



1.500 ânes récemment abattus: risque de circulation de 55 tonnes de viande



1.500 ânes récemment abattus: risque de circulation de 55 tonnes de viande
«Nous avons constaté récemment 1.500 abattages d’âne équivalant à 75 tonnes de viande à la Société de Gestion des Abattoirs du Sénégal (SOGAS) », lance le chef de service départemental de l’élevage parle de plus de 55 tonnes de viande dans la nature. Ousseynou Niang Diallo d’assurer que «20 tonnes sont stockés et contrôlés par les services de l’élevage » mais «on s’est posé des questions par rapport à la différence qui équivaut à 55 tonnes dont on ne sait pas quelle a été la destination ». «C’est pourquoi, on a évoqué le risque de circulation de la viande, pas seulement à Dakar mais dans tout le Sénégal », alerte-t-il.

Pour le Chef de service départemental de l’élevage, «la SOGAS avait l’habitude d’avoir des ânes destinés à la consommation des lions, des chiens; ensuite on a une communauté qui vit parmi nous et qui consomme cette viande. La peau d’âne, on ne sait pas pour quelle raison, a un enjeu financier». Cette "peau coûte 35.000 F CFA, deux (2) fois plus que le prix de l’animal vivant. Ce qui fait que c’est devenu un marché qui intéresse pas mal de gens», explique Ousseynou Niang Diallo. 


Cette viande n’est pas encore visible dans les 28 marchés de la région de Dakar, rassure toutefois ce dernier. L’association des bouchers de Dakar se démarque de cet acte. «Nous sommes une organisation responsable qui regroupe 1144 membres, qui ravitaille chaque jour les marchés de la région de Dakar, la majeure partie de nos membres comptabilisent une expérience professionnelle de plus de trente (30) ans d’activités dans le secteur…», lance Adama Ndiaye, secrétaire général  de ladite association. 


Vendredi 20 Mai 2016 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter