10 carcasses de moutons et 3 béliers saisis, prélèvement sur du riz : la gendarmerie opère à la Zac de Mbao



10 carcasses de moutons et 3 béliers saisis, prélèvement sur du riz : la gendarmerie opère à la Zac de Mbao
Ce matin les hommes en bleu ont mis la main sur dix (10) carcasses et six (6) peaux de mouton. Ils ont récupéré trois (3) béliers qui n’étaient pas encore abattus. Les abatteurs clandestins qui ont pris la fuite, sont activement recherchés par la gendarmerie.  Le Procureur de la République et un juge d’Instruction s’intéressent aux grosses tonnes de riz saisies et considérées comme impropres à la consommation. Ce matin, ils se sont déplacés avec les pandores à la Zac de Mbao (banlieue dakaroise) où le produit est gardé.
 
 
En plus de la gendarmerie, de l’association des consommateurs, le service du commerce intérieur est aussi représenté. Le riz prélevé sera analysé dans les laboratoires de l’Institut Technologique Alimentaire. Ce sera à l’ITA de dire si le produit est impropre à la consommation humaine ou pas.
 
Un processus est surveillé de très près par le Procureur de la République et un juge d’Instruction commis par les hommes en bleu. Ces derniers ont d’ailleurs effectué le déplacement ce matin au niveau de l’entrepôt où les produits étaient stockés, la quantité du riz, 22.000 tonnes, six (6) milliards de F CFA au chaud.
 
Ce prélèvement est précédé d’un autre, source de polémiques. Il s’agit des 2.000 tonnes de riz saisies vendredi dernier à Tivaoune Diacksao, la gendarmerie et le service du commerce intérieur ne parlent pas le même langage sur ce sujet. Si les hommes en bleu veulent la destruction pure et simple du produit à la suite des résultats des analyses à l’ITA, la direction du commerce intérieur, quant à elle, voit autrement les choses, une deuxième étude n’est pas à écarter, relaie le correspondant de la Rfm. 


Mardi 24 Mai 2016 - 12:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter