135e édition de l’Appel: le khalife appelle à «taire les divergences»



135e édition de l’Appel: le khalife appelle à «taire les divergences»
Louanges à Dieu qui créa les créatures et mit parmi les hommes ses Envoyés, et qui, parmi ceux-ci, choisit Mohammed et le rendit supérieur à tous les Envoyés ; il est le meilleur des créatures. Et, de même, Dieu a fait de son peuple le meilleur des peuples. Que Dieu répande sur lui, sur sa famille et ses compagnons ses faveurs et la Paix. Ce message est un vibrant appel à la paix du Khalif Seydina Abdoulaye Thiaw LAHI, à l’endroit du peuple Sénégalais et du monde.  De plus en plus, au Sénégal, dans le monde, se développent des considérations partisanes qui commencent à créer des situations de séparation, de désunion de la société. Pourtant, nous formons un même et unique peuple, une seule famille, une seule communauté et nous convergeons vers la même finalité, même si nous avons des chemins différents.
 

Dans ce monde, notre pays, le Sénégal, notre cher Sénégal, est connu et reconnu pour être un havre de paix et il est de la responsabilité de chacun de nous de contribuer à la préservation de cette paix. Le Khalif  rappelle le message de Seydina Limamou LAHI  qui, dans son sermon  dit «  Je vous recommande d'éviter la médisance, la calomnie, le mensonge, la trahison et le fait de raconter beaucoup de choses sur quelqu'un que vous n'aimez pas. Évitez la jalousie, la haine, l'orgueil, et l'ostentation. Purifiez vos œuvres en les consacrant à Dieu. Ne vous haïssez pas, ne soyez pas jaloux les uns des autres, ne vous éloignez pas les uns des autres, ne vous provoquez pas et évitez de vous humilier les uns par les autres. Soyez frères, vous les serviteurs de Dieu ».


Le Khalif rappelle que chaque jour  que notre pays n’est pas  dans la paix,  nous  vivons de sinistres journées durant lesquelles de  paisibles et innocents citoyens peuvent en perdre la vie; des biens publics et privés peuvent souvent être saccagés et même incendiés. Le Khalif appelle toutes les parties impliquées dans des conflits à éviter les déclarations incendiaires, ces petits brins d'allumette  entre nos mains qui peuvent allumer des incendies,  qui peuvent ébranler la quiétude sociale, la stabilité économique, qui à la place de l’ordre  peuvent installer le désordre et à l'anarchie. Le Khalif appelle  le pouvoir, l'opposition, la société civile, les syndicalistes,… en somme toutes les parties impliquées dans un conflit à éviter la  guerre des tranchées, par laquelle chacun y va de ses opinions, de ses points de vues, de ses convictions, de ses propres vérités,  dans une démarche de rejet de la faute sur l'autre tout en  occultant sciemment sa part de responsabilité, jetant constamment de l'huile sur le feu et oubliant l'essentiel : le Sénégal et la paix entre les sénégalais. 

Le Khalif appelle à méditer, avant de faire une chose, ce verset du Saint Coran où Allah dit: « Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous »Sourate. Al- anfal verset 25) et ce sermon de Seydina Limamou LAHI PSL « chacun de nous est un berger et au berger on demande des comptes ». Le Khalif rappelle que chacun de nous est un berger dans sa sphère de responsabilités, élus, hommes politiques, fonctionnaires,  opérateurs économiques, juges, citoyens,… et doit contribuer à la gestion, à la promotion de la paix.  Le Khalif appelle les  parties impliquées afin qu’elles mettent fin à la spirale de conflits, de violence et pour qu’elles prennent des décisions courageuses pour la réconciliation et la paix. Le Khalif appelle  tous les acteurs en conflit à écouter et entendre l'"appel à la paix" des citoyens sénégalais de tout bord.

 
Le Khalif appelle à la recherche de solutions prospectives qui pourraient contribuer à atténuer les causes des conflits qui peuvent bloquer le fonctionnement du pays, son développement, face à tous les défis en cours, à venir pour la gestion duSénégal, notre cher pays. Le Khalif appelle à taire nos divergences pour former l'union sacrée à nous réunir et à nous unir autour de l'essentiel : la paix et la cohésion sociale ; àconsolider la paix à travers la réunion et l'union des fils du Sénégal ; à cultiver  la cohabitation, jusque-là pacifique entre Sénégalais ; qu’elles soient, par ailleurs, nos appartenances, nos points de vue, nos désaccords.


Comme le rappelle Seydina Limamou LAHI PSL dans son sermon : «Entraidez-vous, soyez patients et indulgents les uns à l’égard des autres. Instaurez la paix entre vous. Soyez cléments les uns envers les autres et soyez généreux les uns pour les autres. Réunissez-vous en toute pureté d'intention et unissez vos cœurs. Soyez patients, et supportez-vous, les uns les autres, avec patience. Unissez-vous, craignez Dieu afin que vous fassiez partie des bienheureux, et que vous soyez sauvés des supplices douloureux et violents de Dieu».  
 

Le Khalif appelle à chercher ensemble à intensifier  nos efforts visant à lutter contre tout ce qui nous divise et peut nous diviser, à rechercher les voies de la solidarité, de la fraternité, de l’union de la paix,  pour ensemble faire en sorte que la concertation,  le dialogue, le compromis, la prospérité, la paix prévalent pour nos générations de jeunes femmes et de jeunes hommes.  Le Khalif appelle chacun de nous à s'engager à construire une société sénégalaise équilibrée juste et solidaire. Le Khalif appelle le peuple à se réunir et s’unir autour des convergences de vues et à négocier les divergences  de vues pour  concrétiser les changements que  le peuple  attend et souhaite mettre en œuvre et réaliser. 


Le Khalif appelle chaque sénégalais à ne point œuvrer  pour perdre la paix, ce don si  précieux du Seigneur. Mais, plutôt, à œuvrer, chacun en ce qui le concerne, pour ne jamais perdre notre paix, car quand on la perd, on perd tout : quiétude, sécurité, richesses, …... construire la paix est une obligation pour chaque citoyen. Le Khalif appelle tous les fils du Sénégal, ensemble, main dans la main,  à travailler pour  continuer  de construire notre cher pays, le  Sénégal. Le Khalif prie Allah de faire que le Sénégal soit réuni et uni en un seul peuple avec un seul but une seule foi. Qu’Allah le Tout Puissant veille et protège le Sénégal, notre cher pays et réconcilie le monde. Que Dieu ait pitié de nous, qu'il nous accorde le salut et la Paix et qu'il nous dirige dans le droit chemin. -- Amen.  Que la bénédiction de Dieu et le salut soient sur Muhammad, sur sa famille et ses compagnons. 
 
Signé le Cabinet du Khalif des Layénes


Mercredi 20 Mai 2015 - 18:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter