16ème édition du Forum de Bamako: «L’Afrique, entre chaos et émergence»



16ème édition du Forum de Bamako: «L’Afrique, entre chaos et émergence»
«Traditionnellement convoqué en février, le Forum de Bamako tient cette année sa 16ème édition du 18 au 20 sous le haut patronage d’Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République. Ce sera sur le thème « L’Afrique, entre chaos et émergence ». Entre constat lucide et optimisme mesuré, le Forum de Bamako propose aux décideurs, chercheurs, chefs d’entreprises et médias de procéder à un état des lieux du continent et d’analyser les conditions opérationnelles et politiques de son émergence. Migration, enjeux sécuritaires, radicalisme religieux, chômage notamment celui des jeunes, développement de l’entrepreneuriat jeune, qualité des services publics et liens entre l’Etat et les citoyens, progrès de l’intégration régionale, ce sont là les thématiques qui seront au menu des débats durant les travaux du forum. Ainsi donc, cette année encore, ce sont tous les défis et les opportunités auxquels l’Afrique fait face qui ont inspiré l’agenda du Forum de Bamako », lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.
 
«La méthode qui a fait le succès de cet événement depuis sa création, et qui fonde sa réputation largement au-delà de l’élite africaine, alternant échanges informels et panels de haut niveau sera encore à l’œuvre cette année. «Dans l’esprit de dialogue qui caractérise nos travaux au sein du Forum, nous allons confronter les idées et les projets - avec l’ambition d’écrire une feuille de route intéressant toute l’Afrique. Nous sommes à un moment charnière de notre histoire et l’urgence nous commande d’agir», explique le Président de la Fondation Forum de Bamako, Monsieur Abdoullah Coulibaly. Joël Ruet, Directeur du Bridge Tank et un des habitués de l’évènement, déclare que «le Forum de Bamako est une plateforme unique et progressiste où l’on retrouve toute la créativité de l’Afrique»», indique par ailleurs le document.  
 
Marwane Ben Yahmed, Directeur de Jeune Afrique estime lui que « les problèmes de l’Afrique, tout comme ses atouts, intéressent toute la communauté internationale. La réussite du Forum de Bamako, c’est de parvenir justement à mettre l’évolution du continent en résonnance avec celle du reste du monde». Alpha Diallo, PDG d’On Time International, se réjouit quant à lui de participer à une réunion véritablement panafricaine : « Toutes les forces vives sont représentées. Nous avons l’occasion de nous rencontrer entre Africains et d’apprendre les uns des autres - ces échanges sont encore trop rares sur le continent».

«Nous sommes heureux de constater l’engouement pour le forum 2016 ; nous accueillons de nouveaux partenaires tandis que nos amis de longues date restent fidèles. C’est un signal fort que tous envoient en venant à Bamako, encore récemment éprouvée par des violences. Le Mali résiste et se relève, et se fait l’écho de toute l’Afrique», ajoute Coumba Traoré, Secrétaire Générale de la Fondation Forum de Bamako.

Les trois jours de débats du Forum feront l’objet d’une synthèse remise officiellement aux autorités, avec des propositions qui pourront inspirer l’action des décideurs publics et privés.


Lundi 15 Février 2016 - 14:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter