180 soldats Kenyans tués à el-Ade

L’armé kényane a rejeté les chiffres avancés par le chef de l’Etat somalien mais a également refusé de donner son propre bilan de l’attaque de la base el-Ade dans le sud de la Somalie



De son côté, le groupe islamiste affirme avoir tué environ 100 soldats kenyans.

Si le chiffre de 180 victimes est confirmé, ce serait l’attaque la plus meurtrière perpétrée par al-Shabab depuis la formation du groupe il y a presque 10 ans.

Le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a donné ce bilan lors d’une interview avec une télévision locale.

Il se justifiait d’avoir assisté à une cérémonie de commémoration des soldats kenyans.

Certains somaliens l’avaient accusé sur les réseaux sociaux de se préoccuper plus de la mort des kenyans que de ses propres citoyens.

Le président Mohamud n’a pas précisé d’où il tenait ce chiffre mais il est similaire à celui donné par un leader communautaire vivant à el-Ade.

Il disait avoir compté 190 corps.

Suite à l’attaque contre ses troupes, l’armée kényane a conduit une série de frappes aériennes contre des zones soupçonnées d’être des bases appartenant à al-Shabab dans le sud de la Somalie.

Les autorités kenyanes avaient même déclaré avoir tué le chef du renseignement du groupe, ce que rejettent les islamistes.

Source: BBC Afrique 



Vendredi 26 Février 2016 - 10:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter