20 DÉCEMBRE 2001-20 DÉCEMBRE 2016: SENGHOR ET NOUS, AUJOURD’HUI



Le 20 décembre 2016 marque le 16ème anniversaire du grand sommeil de Léopold Sédar Senghor. Que pouvons-nous  encore dire ou écrire sur Senghor ? Que reste t-il du poète et de l’homme d’État  en cette fin d’année 2016 qui s’achève ? Que devons-nous retenir de lui ? Quel héritage nous laisse t-il ? A t-il failli ou a t-il rempli sa mission ?

Monsieur le Président, mon si cher poète, j’ai décidé de ne pas vous tourmenter avec l’état du monde, au regard de ce que l’ONU a failli à sa mission d’être le premier rempart contre la barbarie. Depuis longtemps, elle ne parvient pas à réformer l’Institution afin de répondre aux exigences de justice et de respect des peuples. Au moment où je t’écris, c’est d’ailleurs ton pays qui préside le Conseil de sécurité. La Russie semble gouverner seul le monde. La Chine tisse autrement sa toile.

L’Otan n’est plus qu’un « machin » que Poutine raille. Obama, sur le départ, vocifère sur le tard. Sa mollesse a décroché le wagon US du train. Trump le Président élu a l’ambition de repositionner l’Amérique. On attend surtout son bilan psychiatrique.

François Hollande laisse la France là où elle l’avait trouvée. Comme Sarkozy, la page s’est refermée dans le noir. Le pays de Victor Hugo attend son nouveau Napoléon. L’Afrique s’échine à  laver à grandes eaux ses tenaces auberges Congolaises, Gambiennes, Camerounaises, Gabonaises, Zimbabwéennes, Angolaises, Equato-guinéennes. La Côte-d’Ivoire fait héroïquement sa mue. Prions pour elle. L’Afrique du Sud ne danse plus zoulou avec Zouma. L’Union Africaine cherche à sortir de sa tombe.

Un de nos fils attend d’avoir les clefs du cimetière pour faire revivre le cadavre. Le Sénégal est au coeur du combat pour l’émergence. Son chef assume les 12 travaux d’Hercule avec un engagement dont il est difficile de ne pas saluer le courage et la détermination. Il ne demande à personne ni de  prendre ni de faire ce qu’il lui appartient, le premier, de prendre ou de faire. Il se révèle comme un forçat au service de son pays. L’Arabie, au sens large, est en train à la fois de se battre pour vivre et de se battre pour mourir. Le terrorisme a la corde au cou mais le nœud n’est pas encore bien coulant.

Amadou Lamine Sall, Poète
Lauréat des Grands Prix de l’Académie française


Lundi 19 Décembre 2016 - 10:14




1.Posté par Minione Fall le 08/01/2017 20:08
Je propose des massages paradisiaques pour une halte détente délicieuse frissons intense dans un endroit discret et propre ou nous fusionneront dans l’intimité délicatesse l’ambiance et la discrétion
MASSAGE RELAXANT , DOUX ,TONIFIANT t, SPORTIF ,4 MAINS ,SAVONNAGE , CAJOLIN
SOINS DU CORPS ( épilation, pédicure , manucure )
Appelez au 77 181 19 99 / 77 561 71 83 GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter