20 personnes convoquées à la gendarmerie de Kébémer: "Ce matin, la situation est beaucoup plus préoccupante", collectif Diokoul



Après Touba, c'est au tour de Kébémer. Il faut dire que la tension est loin de s'estomper à Diokoul suite aux affrontements entre forces de l'ordre et populations. Ces populations majoritairement des paysans s'opposent  à la délimitation des 1000 hectares de terre que la municipalité a octroyés à la Société «Senegindia».

Le collectif qui dénonce le «"Jaay Doolé" des autorités de la Région de Louga (Gouverneur, Préfet de Kébémer) pour implanter le projet "indésirable" de SENEGINDIA dans la commune de Diokoul », renseigne que « la situation est beaucoup plus préoccupante, ce matin » dans le mesure où, informe-t-il, « 20 personnes ont été convoquées à la gendarmerie de Kébémer ». Et, « un renfort de dix (10) véhicules de Gendarmes quadrille entièrement toute la zone ». 


 


Mardi 20 Juin 2017 - 13:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter