200 milliards de F CFA : le CICR arme Aliou Sall pour une plainte contre Wade



La réponse du berger à la bergère. La dernière sortie de Me Abdoulaye Wade lors du Comité Directeur (CD) du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) d'hier, ne passe pas du côté du Club des Intellectuels et Cadres Républicains (CICR) qui ne manque pas de rappeler au président sortant qu’il est « citoyen sénégalais » et « l’article 80 du code de procédures pénales peut s’applique aussi à lui». S’offusquant de la déclaration de Me Wade disant que son successeur a aidé son frère, Aliou Sall à décrocher un marché de 200 milliards de F CFA, le CICR tient à lui préciser que Macky Sall demeure «le Président de tous les sénégalais » y compris de « Me Wade ».

 
Forts de ce fait, les intellectuels et cadres républicains arment le frère du Président Sall non moins maire de Guédiawaye. Ceci, pour une plainte contre le président sortant Wade. Dans le communiqué, le CICR de préciser qu’il s’agit d’«éclairer la lanterne des sénégalais sur les accusations graves et gratuites de Me Abdoulaye Wade et si besoin est, qu’il porte plainte».


Mercredi 22 Octobre 2014 - 17:52




1.Posté par Mayday le 22/10/2014 23:01
est-ce qu'il a les reins solides.. Il n'a qu'à se rremémorer le cas de ce ancien socialiste que Wade avait accusé et qui faisait semblant d'être indigné et qui a fini par raser les murs avant de taper à la porte du PDS. C'est ne pas connaître Wade que de lui prêter des accusations gratuites

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter