200 shebabs rejoignent le groupe Etat islamique

La police kényane affirme qu'un groupe de 200 combattants shebabs a fait allégeance au groupe Etat islamique, tandis que les autres jihadistes sont restés fidèles à leur allégeance à al-Qaïda. D'après la police kényane, les deux factions sont en compétition pour démontrer « leur supériorité et attirer ainsi davantage de soutiens ». En octobre déjà, le président somalien mettait en garde l'organisation terroriste contre cette guerre des allégeances qui selon lui n'engendrerait que le chaos.



Cela fait près d'un an que les rumeurs sur un éventuel changement d'alliance desshebabs  circulent en Somalie. Des rumeurs qui ont pris corps en octobre, lorsque les médias américains révélaient qu'un chef spirituel shebab, Abdour Quadir Mumin, avait juré fidélité au groupe Etat islamique.

Quelques jours plus tard, le président somalien s'immisçait publiquement dans ce débat en exhortant les shebabs à renoncer à ces querelles d'alliance qui selon lui ne pourraient « qu'engendrer davantage de chaos ».

Depuis 2012, les jihadistes shebabs sont affiliés à al-Qaïda dont l'influence s'est traduite par un apport de plusieurs centaines de combattants dits « internationalistes », c'est-à-dire venus pour beaucoup de la péninsule arabique, en particulier du Yémen.

Mais alors que les opérations conjointes de l'Amisom  et de l'armée somalienne ont repoussé les shebabs vers les frontières kényanes, un débat s'est ouvert au sein de l'organisation sur l'opportunité de rejoindre l'organisation EI, groupe qui a le vent en poupe. En novembre, une centaine de combattants sur les 1 400 que compte l'organisation a fait défection au profit de l'EI. Et selon la police kényane, deux cents autres les ont rejoints ces derniers jours. Ces dissidents espèrent attirer davantage d'argent et de soutiens, analyse la police kényane qui redoute un regain d'activité terroriste  de leur part.

Source : Rfi.fr



Samedi 26 Décembre 2015 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter