2014: Macky Sall va-t-il accélérer la cadence du « Yonou Yokouté » ?

Le président de la République, Macky Sall fera ce soir son adresse à la Nation à l’occasion de la fête du nouvel an. Il le fera pour la deuxième fois depuis son accession à la magistrature suprême. L’année dernière, le chef de l’Etat a fait de nombreuses promesses relatives notamment au financement des jeunes et à l’accompagnement de l’entreprenariat. Un an après, ces chantiers tardent à accélérer la cadence pour donner des résultats concrets. L’année 2014 va-t-il enfin marquer le démarrage effectif de ces mécanismes de financement ?
En tout cas, les proches du chef de l’Etat ne cessent de mettre en exergue, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), le fonds souverain pour l’investissement au Sénégal (Fonsis). Ces projets ont pour but d’accompagner le développement de l’entreprenariat au Sénégal. Ils visent aussi à créer des emplois (le Fongip mise sur 30 000 emplois par an) pour les jeunes.
Ces projets sont donc une aubaine pour les jeunes. Mais ceux-ci tardent à en bénéficier. Le président Sall va à coup sûr donner des garanties par rapport à leur démarrage dès l’instant que son gouvernement a décidé de fusionner trois agences qui étaient chargées de financer et d’encadrer les jeunes pour la création d’emplois : l’Agence pour l’emploi des jeunes des banlieues (Ajeb), l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej), le Fonds national de promotion de la jeunesse. En attendant l’opérationnalisation du Fongip et du Fonsis, le pouvoir peut se targuer d’avoir créé l’Agence nationale pour la sécurité de proximité qui a va recruter 10 000 jeunes. Il peut aussi se vanter d’avoir recruté des jeunes dans la fonction publique. Mais aussi d’augmenter le budget du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise) qui passe de 300 millions à 2 milliards de Fcfa.





Mardi 31 Décembre 2013 - 09:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter