2014: une année fortement judiciaire

2014 s’en va avec son lot de dossiers judiciaires. La traque des biens dits mal acquis ouverte par la « dame de fer », Aminata Touré alors ministre de la Justice, Karim Wade en est la première victime. Le 14 août dernier, l’étudiant Bassirou Faye est tué dans des affrontements entre forces de l’ordre et pensionnaires de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Dans le cadre du dossier, Le policier Tombong Wally crie son silence depuis la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. Entres autres affaires pendantes…notamment le cas Tahibou Ndiaye du nom de l’ancien Directeur du Cadastre dont le procès a été reporté jusqu’en mars 2015.



En effet, Karim est placé sous mandat de dépôt au soir du 17 avril  2013 mais ce sera plus d’un an plus tard plus précisément le 31 juillet dernier (2014) qu’il fera face à la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). La somme des poursuites ayant entretemps fondu comme du beurre au soleil à savoir de 694 milliards à 117. Le dossier suit son cours avec une dernière évolution pas plus tard qu’hier. Par la voix de ses avocats, Wade-fils a déposé une demande de liberté provisoire, de même que son co-prévenu, Pape Mamadou Pouye. Ceci, après plus de 616 jours en prison.


Non, dit la Cour qui invoque le comportement du célèbre détenu qui refuse de répondre aux questions, ne participant pas ainsi à la manifestation de la vérité ainsi que l’attitude de ses partisans dans la salle n°4 du Palais de Justice qui est le cadre de trop de troubles à l’audience, selon le président Henry Grégoire Diop et Cie. Même si entre temps, le maître des poursuites a changé de visage, Le Magistrat Cheikh Tidiane Mara est devenu Procureur spécial en remplacement d’Alioune Ndao.
 

Entre temps, l’irréparable a fini par se produire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Se regardant en chiens de faïence, forces de l’ordre et étudiants ont fini par s’affronter. Les pensionnaires du temple du savoir protestaient contre les fameuses réformes universitaires d’augmentation des frais d’inscription et des tickets de restauration. Fronts qui ont occasionné mort d’homme. Atteint d’une balle, Bassirou Faye a rendu l’âme à l’hôpital Principal de Dakar, le 14 août 2014. Les étudiants boudent les cours et quittent même l’université. Le policier Tombong Wally est déféré en octobre puis placé sous mandat de dépôt. La famille de ce dernier, de même que son avocat, Me Bamba Cissé dénonce.


Selon eux, Tombong Wally est jeté en pâture. Le Doyen des juges d’Instruction (DJI) aurait accéléré la cadence pour découvrir le meurtrier de Bassirou Faye ; de même que l’affaire Chérif Ndao, le sapeur-pompier mort dans le cadre de sa formation à Thiès où l’audition des sapeurs inculpés se poursuit. Le volet judiciaire de 2014, c’est aussi le dossier de l’ancien DG du Cadastre poursuivi dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Face à la Cour ce 15 décembre pour enrichissement illicite à hauteur de quatre (4) milliards, ce dernier qui bénéficie de la liberté provisoire, a vu son dossier renvoyé jusqu’en mars 2015. Arrêté en novembre 2013, le 28 plus précisément, l’ancien Directeur du Port Autonome de Dakar (PAD) a recouvré la liberté ce 10 décembre.


Mardi 30 Décembre 2014 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter