22 milliards nébuleux pour l'octroi d'une licence pétrolière: Birahim Seck jette un pavé dans la mare




Encore un scandale. Après «la présence du Procureur de Qatar lors de la libération de Monsieur Karim Wade, aux conditions d'indemnisation de Bictogo, aux malversations signalées au COUD par l'OFNAC, aux 15 milliards empruntés et payés par l'Etat du Sénégal, puis logés dans le compte d'un particulier dont l’entreprise n'avait rien à voir avec le FESMAN », le membre du Forum civil interpelle le Procureur de la République sur la société TOG qui aurait décaissé 22 milliards dans le cadre d'une transaction nébuleuse d'octroi de puits pétroliers au Saloum. 

«Le gouvernement du Sénégal ne devrait même pas attendre qu'un Jury d'honneur soit proposé par qui que ce soit. Le service public de la justice est assuré grâce aux impôts des citoyens. Ces derniers clament et réclament que le procureur se saisisse de cette affaire dite du "Protocole de Rebeuss", sans occulter les questions relatives à des 22 milliards pour l’obtention des puits de Saloum et Sénégal SUD ONSHORE par TOG, entre autres affaires.  Je suis quand même étonné de l'inertie du Procureur de la République sur cette affaire de 74 milliards qui opposerait l'ancien Président de la République Abdoulaye Wade et l'ancien Premier ministre, Idrissa Seck. Les institutions sont-elles en berne ? », s'indigne Birahim Seck. 


Lundi 18 Juillet 2016 - 08:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter