22e Session de l’Assemblée de l’Union Africaine-Macky Sall presse ses pairs : « le futur de l’Afrique, c’est maintenant »




Le président Sall impose sa fameuse accélération de la cadence à ses pairs africains. Le chef de l’Etat commence au nom du Sénégal » et sa «qualité de président du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement » à adresser, au Président Mohamed Ould Abdel Aziz, ses « plus chaleureuses félicitations pour les hautes charges qui viennent de » lui « être confiées à la tête de  l’Organisation » africaine.
« Nous pouvons compter sur votre leadership et votre grande sagacité pour mener à bien cette noble mission au service de notre continent. Soyez assuré de mon soutien indéfectible. Je remercie votre prédécesseur, le Premier Ministre Haïlemariam Desalegn, pour le travail remarquable qu’il a accompli durant son mandat. Permettez-moi aussi de féliciter ma compatriote, Madame Bineta Diop, pour sa nomination au poste d’Envoyée spéciale de la Présidence de la Commission de l’Union pour les femmes, la paix et la sécurité en Afrique » dira Macky Sall au cours de la 30e session du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD, en prélude du 22e Sommet de l’Union Africaine (UA).


L’ordre du jour portant sur : La mise en œuvre du NEPAD ; La présentation des principales conclusions et recommandations sur le Forum pour le Partenariat avec l’Afrique. Et le financement des infrastructures en Afrique, le président Sall en exercice du NEPAD soulignera sur l’Initiative Présidentielle pour la Promotion des Infrastructures (PICI) que « le Comité a noté avec satisfaction les avancées en la matière, dont la route transsaharienne, en voie d’achèvement ;  le déficit de financement de 40 millions de dollars pour l’exécution du tronçon manquant étant maintenant comblé. Les travaux démarreront en juillet 2014 ».


Macky Sall qui salue par ailleurs la collaboration entre l’Algérie, le Niger, le Nigeria ainsi que le soutien de la BAD et de la BADEA sur ce projet, mettra en exergue  la tenue, en octobre dernier à Kigali, du Sommet Transform Africa qui a été sanctionné par l’adoption du Manifeste de Kigali ainsi que le cadre d’action, SMART Africa Alliance. Des « instruments stratégiques devant faciliter » selon le successeur de Wade « la pleine intégration du continent dans la société de l’information et de la communication ».


Toutefois, insistant sur la priorité absolue qu’il convient d’accorder à la gestion axée sur les résultats, « nos urgences, nos besoins sont nombreux. Et le temps nous est compté. Plus que jamais, tous nos efforts doivent être orientés vers la mobilisation des ressources et la réalisation des projets si nous voulons tenir les promesses du NEPAD. Au-delà de nos bonnes intentions, c’est surtout sur nos résultats que notre action sera jugée. Nous sommes trop en retard et trop pressés pour attendre » déclare le président Sall qui martèle que « l’Afrique ne peut pas seulement se contenter d’être le Continent du futur ; elle doit aussi se résoudre à être le Continent du présent et se convaincre que le futur, c’est maintenant ».


« C’est dans cet esprit orienté vers l’action et le résultat » dit-il que « le Comité a validé le rapport d’activités 2013 de l’Agence du NEPAD ainsi que le Plan stratégique du NEPAD pour la période 2014-2017 et donné mandat au Secrétaire exécutif de l’Agence de diligenter les actions idoines de mise en œuvre ».
Macky Sall qui encourage vivement le Secrétaire exécutif à poursuivre ses efforts dans ce sens. Et en ce sens, « le Comité a ensuite entendu la présentation du rapport du Forum pour le Partenariat avec l’Afrique tout en demandant à l’Agence du NEPAD de mener  les consultations nécessaires visant à identifier des pays potentiels (membres du G20 et de l’OCDE) souhaitant faire partie du Forum.


Rendant compte de ses activités de Président du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du  NEPAD en tant que représentant de l’Afrique aux Sommets des BRICS, du G8 et du G20, successivement à Durban, Lough Erne et Saint Petersburg, à ces différentes occasions, « mon plaidoyer a surtout porté sur la mobilisation des capitaux pour le financement des infrastructures dans un esprit de partenariat mutuellement bénéfique, alors que notre Continent s’affirme de plus en plus comme un pôle de croissance et de développement » explique Macky Sall qui ne manque pas d’indiquer qu’ « il est temps, à mon avis, de faire une sérieuse évaluation des engagements de nos partenaires, mais également de rationaliser les modalités de représentation du Continent aux différents Sommets ».  


Jeudi 30 Janvier 2014 - 15:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter