24 milliards de DP World : Perte de 15 milliards par l’Etat - comment le désaveu est présenté comme une victoire, selon le PDS

L’Etat du Sénégal a pensé réaliser une bonne opération avec l’accord de DP World de payer 24 milliards. Mais cette conviction est battue en brèche par le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), qui au moment de la concession du terminal à containers, était au pouvoir. La commission juridique de ce parti d’opposition a estimé devoir rétablir la vérité à travers une note dont PressAfrik a reçu copie. Elle est revenue en détail sur cette transaction tout en la comparant à la Sonatel qui est actuellement considérée comme la poule aux œufs d’or. L’Etat avait opté pour une participation au capital de DP World Dakar à hauteur de 10% qui vaut 4ans après 39 milliards et non 24 comme le prétend le ministre de la Justice, Aminata Touré.



24 milliards de DP World : Perte de 15 milliards par l’Etat - comment le désaveu est présenté comme une victoire, selon le PDS
La commission juridique du Parti démocratique Sénégalais lève un coin du voile sur les termes de l’accord entre l’Etat du Sénégal et DP World pour la concession du terminal à containers. Selon elle, “La Direction Générale du PAD de l’époque, a donc bien été inspirée en choisissant l’option de prendre 10% d’actions pour le PAD, car après quatre (04) ans de concession, ces 10% valent maintenant 39 milliards de Francs CFA, ce qui veut dire que si le PAD vendait ses 10% d’actions dans la société DP WORLD DAKAR, il aurait aujourd’hui gagné 69 milliards de Francs CFA au total (soit 30 milliards de Francs CFA de ticket d’entrée et 39 milliards de Francs CFA selon la valeur actuelle des 10% des parts du PAD)”. Les libéraux de préciser: “on est bien au dessus des 54 milliards constituant l’option du ticket d’entrée sans prise de participation qui avait été achetée par les autorités de l’époque”. Ils jubilent du fait que «l’option retenue a fait donc gagné au PAD une plus-value de 15 milliards de Francs CFA en quatre (04) ans».
 
La commission juridique du PDS de se demander : «On est en mesure de se demander quel sera le montant de la valeur des 10% d’actions du PAD dans vingt (20) ans ? L’exemple de la SONATEL à ses débuts et la valeur de ses actions présentement». Elle avance que «certains spécialistes pensent que dans vingt (20) ans, les actions du Port vaudront une centaine de milliards de Francs CFA, alors pourquoi demander donc à DP WORLD de reprendre ses 10%, et payer 24 milliards de Francs CFA ?», s’est-elle questionnée.
 
«Aminata Touré ne dit pas la vérité»
 
Le PDS va plus loin et estime qu’une de fois de plus, «Madame Aminata TOURE ne dit pas la vérité, et le gouvernement travestit les faits : il ne s’agit pas pour le gouvernement de recevoir les 24 milliards de Francs CFA. Il s’agit pour le gouvernement de demander au PAD d’abandonner sa participation de 10% dans DP WORLD DAKAR en échange du paiement de 24 milliards de Francs CFA».
 
En d’autres termes, ont poursuivi les libéraux, «Madame Aminata TOURE veut vendre des actions à 24 milliards de Francs CFA, alors que le Procureur Spécial évalue la participation du PAD à 39 milliards de Francs CFA ; il y a donc une perte sèche de 15 milliards de Francs CFA». Ils raillent et son d’avis que «madame Aminata TOURE essaie de présenter le désaveu que le Sénégal vient de recevoir comme une victoire».
 
«DP WORLD a accepté de payer 24 milliards de Francs CFA qui correspondent au reliquat du ticket d’entrée, ce qu’elle ne dit pas, c’est que s’il est avéré que DP WORLD a accepté de payer ces 24 milliards de Francs CFA, le PAD perdra sa participation de 10% dans la société d’exploitation, et ses postes d’Administrateur dans DP WORD DAKAR, ce qui enlèvera au Sénégal tout droit de regard dans le fonctionnement de DP WORLD DAKAR SA, et la gestion du Terminal à Containers», a souligné le PDS. 

Jean Louis DJIBA

Jeudi 13 Juin 2013 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter