30 millions par mois : AJ a presque avoué



30 millions par mois : AJ a presque avoué
La sortie de Bassirou Sarr sur l'argent qui aurait été reçu de la part de Wade par Landing Savané, au nom de sa formation politique est très révélatrice d'un malaise.

En effet, pour répondre aux graves accusations proférées contre son leader et son parti, l’administrateur général de AJ/PADS a fait une sortie très mesurée, à la limite timorée.
Selon lui, le directeur de campagne doit apporter la preuve de ses allégations. Sinon, croit-il, elles seront perçues comme des allégations mensongères.

Le parti indexé ne compte même pas envisager une plainte, comme c’est le cas quand il s’agit d’une accusation aussi grave que celle de recevoir autant d’argent d’un régime qu’AJ/PADS tente d’envoyer à l’opposition pour sa «mauvaise gouvernance du pays».
«Nous ne portons pas plainte. J’attends qu’il donne des preuves. C’est à partir de cela que tout le monde saura s’il a dit vrai ou s’il a raconté des histoires», a-t-il laissé entendre ce lundi via les ondes de la Rfm (privée).
A travers cette sortie, Bassirou Sarr estime, certainement, que c’est au peuple de faire la part des choses. «Quand on fait de telles affirmations, il faut pouvoir en donner la preuve pour pouvoir être crédible. Trente millions par mois et cela, pendant dix ans, je souhaite et prie que celui qui a fait la déclaration puisse en donner la preuve au peuple sénégalais. Sinon, ce n’est pas crédible», a-t-il indiqué.
En vérité, tous les Sénégalais avertis savent que les déclarations de Souleymane Ndéné Ndiaye ne sont pas une information. L’essentiel reposait, peut-être, sur le montant. C’est un secret de polichinelle que tous les partis alliés de la majorité présidentielle reçoivent un soutien du Pouvoir au nom de leur appuie.
Les révélations maladroites, peut-être, de Souleymane Ndéné Ndiaye viennent rappeler les débuts du problème inter AJ avant sa scission, à savoir qu’il y avait des dessous pécuniaires.

On attend de voir ce que le principal accusé, qui promet une sortie, dira. Mais, ce qui est certain, c’est qu’il ne dira pas que AJ n’a jamais reçu, au nom de sa contribution au Pouvoir de l’argent. Il devrait tenter d’expliquer l’utilisation qui a été faite de cette manne financière reçue pendant tout le temps qu’il a passé avec Me Wade.

Pour être franc, Landing Savané devra assumer ce que tous les Sénégalais avertis savent. Tous les partis alliés sont soutenus financièrement par le Pouvoir. Cela démontre également comment les deniers du pays sont gérés. En effet, avec autant d’argent pour un parti et en autant de temps, cela paraît assez fort quand on connaît le nombre de partis qui constituent la majorité présidentielle.

La vérité, aujourd’hui, comme l’a dit le président de la rencontre pour les droits de l’Homme, Alioune Tine, est de poser la transparence en travaillant sur le financement des partis politiques comme cela se fait dans des pays africains comme le Mali.






Charles Thialice SENGHOR

Lundi 23 Mai 2011 - 14:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter