32 milliards de la BAD pour l’autoroute Dakar-Diamniadio

L’APIX a le vent en poupe. Elle continue d’encaisser des fonds pour le financement de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio. Après l’Etat du Sénégal, la Banque Mondiale, l’Agence française de Développement (AFD) et le concessionnaire EFFEIGE, c’est le tour de la Banque Africaine de Développement (BAD) de mettre la main à la poche. En effet, Le Sénégal va recevoir un prêt de 32,4 milliards de francs CFA, soit l'équivalent de US $ 69,85 millions (45 millions d'UC), pour financer la construction de l'autoroute Dakar-Diamniadio, projet approuvé mercredi à Tunis par le Conseil d'administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement.



32 milliards de la BAD pour l’autoroute Dakar-Diamniadio
Le communiqué de la BAD parvenu à notre rédaction a souligné que «ce projet, qui comprend la construction d'une autoroute 31,60 km avec des gares de péage, offrira un lien rapide entre Dakar et Diamniadio, à la porte à un nouveau pôle de développement économique. Ce projet devrait ainsi améliorer les conditions de vie des personnes vivant à proximité de la route, ainsi que le réseau de transport en général, accélérer la croissance et promouvoir l'intégration régionale».

Ce projet d'autoroute s’inscrit, selon le communiqué, dans la Stratégie 2005-2009 du Groupe de la Banque pour le Sénégal, qui se concentre sur l'amélioration de l'environnement des affaires en vue de parvenir à une croissance accélérée et sur l'accès aux infrastructures de base. Il contribuera à améliorer la circulation des biens et des personnes dans la région de Dakar ainsi que des villes voisines et dans la sous-région.

Le financement de la BAD a, par ailleurs, été décroché grâce en partie à l’impact sous régional du projet. La même source a précisé que «le projet constitue la première section de l'autoroute Dakar-Bamako (Sénégal-Mali), ainsi que du tronçon Labe-Dakar-Conakry (Guinée-Sénégal), co-financé par la Banque dans le cadre des efforts visant à intégrer et à relier les pays voisins».

Et d’ajouter : «bien que le projet couvre la région de Dakar, son impact va bien au-delà du Sénégal et s’étend à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), car il relie Dakar à la route transafricaine vers Lagos. Son impact est particulièrement ressenti au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Gambie. Les principaux bénéficiaires sont les usagers de la route, soit quelque 300 000 habitants de Pikine, ainsi que 3 000 familles qui seront réinstallées dans Tivaouane Peulh. D’autres bénéficiaires sont les exportateurs et les opérateurs économiques intervenant dans des activités de transport régional».

Le prêt du FAD représente 13,41% de la totalité du coût du projet co-financé par l'Agence française de développement (AFD), l'Association internationale de développement (IDA) et le gouvernement sénégalais.


Pape Modou Lo

Jeudi 16 Juillet 2009 - 19:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter