3e mandat: El Hadji Hamidou Kassé répond au Professeur Babacar Guèye



«Quand on a rédigé la Constitution, on a dû oublier certainement de prévoir des dispositions transitoires. Il fallait ajouter des dispositions transitoires pour prévoir que le mandat en cours fait partie du décompte des deux mandats que l’actuel Président peut avoir», dixit le Professeur Babacar Gueye. Invité de l’émission « Grand Jury », le Constitutionnaliste expliquait ainsi que « le président Macky peut bel et bien briguer un troisième mandant ».

« Nous ne sommes pas dans le cadre d’une nouvelle Constitution. En 2016, il s’est agi d’organiser un référendum sur un ensemble de points dont un sur la durée du mandat présidentiel. Par conséquent, la question ne portait pas sur le nombre de mandats », réplique le ministre-conseiller en communication du Chef de l'Etat.

El Hadji Hamidou Kassé se veut clair sur les ondes de la Rfm : « Si nous sommes dans une continuité constitutionnelle, on n’a pas besoin de dispositif transitoire. Et là, je me mêle d’un débat qui ne me concerne pas, qui concerne les juristes mais il n’est pas logique dès lors que le problème ne se pose pas, on n’a pas besoin de dispositif transitoire. Maintenant, politiquement, le président Macky Sall a lui-même proposé et c’est cela qui est nouveau par rapport au nombre de mandats, le verrouillage des dispositions relatives au mode du scrutin, à la durée du mandat et au nombre de mandats. C’est-à-dire que ces dispositions ne sont susceptibles d’aucune révision sauf si le peuple sénégalais votait une nouvelle Constitution ». 


Lundi 9 Octobre 2017 - 21:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter