4 morts dans les manifestations pour son départ, Wade minimise: "Un vent léger"

Me Abdoulaye Wade dont les manifestations pour son départ de la tête du Sénégal a fait 04 morts, s’est finalement prononcé. Loin de dramatiser l’escalade des manifestations, le candidat des FAL 2012 semble minimiser la tragédie qui secoue le pays depuis le verdict jugé contesté du Conseil constitutionnel vendredi dernier.



4 morts dans les manifestations pour son départ, Wade minimise: "Un vent léger"

Ceux qui pensaient que les incidents malheureux de ces derniers jours peuvent faire fléchir Wade se sont lourdement trompés. Malgré le triste bilan des dernières manifestations, Abdoulaye Wade ne compte pas lâcher prise. Après les émeutes, il a fait sa première sortie ce mercredi, à l’occasion de la 18è édition du grand prix du président de la République pour la promotion de la femme au Grand Théâtre.

 

« Je suis comblé, vraiment comblé de ce jour par cette cérémonie, par cet enthousiasme qui surgit au moment où nous entrons dans une période de turbulences. Vous qui m’avez accompagné pendant les dures heures de l’opposition, vous savez très bien que toutes ces agitations actuelles n’ont pas l’air d’avoir un effet sur les sénégalais. Ce serait au plus une brise dans notre pays », a minimisé le président Wade qui n’a même pas daigné présenter des condoléances à l’encontre des victimes.

 

Convaincu que ces manifestations n’aboutirons à rien, « une brise est un vent léger qui secoue peut être les feuilles des arbres, mais ne sera jamais un ouragan », a-t-il assuré avant de conclure « il n’y aura pas d’ouragan dans ce pays ». Ne s’attardant pas sur les conséquences néfastes que pourraient avoir ces manifestations pour le Sénégal, le chef de l’Etat, devant les femmes se met à peindre un Sénégal d’après le 26 février, avec toujours lui à la tête bien sûr.



Jeudi 2 Février 2012 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter