47 milliards de Singapour: plainte contre Alboury Ndao, Karim devra prendre son mal en patience



47 milliards de Singapour: plainte contre Alboury Ndao, Karim devra prendre son mal en patience
L’affaire est pendante depuis l’annonce de la découverte de 47 milliards de Singapour dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Le collectif d’avocats de Wade-fils n’avait pas tardé à réagir. Une citation directe avant été servie à l’expert financier Alboury Ndao au cœur de la découverte du compte en banque présumé  appartenir à Karim. La première audience avait été programmée le 22 mai devant le juge correctionnel. Sans cesse renvoyée depuis lors le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss devra encore prendre son mal en patience.
 
 
La décision du Président de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Henri Grégoire Diop, est passée par là. En effet, lors de l’audience du procès de Karim d’hier, la demande de renvoi de l'audience de ce jeudi formulée par les avocats du fils du président sortant, Wade, a été rejetée. Selon les avocats de Karim, ils devaient plaider en correctionnel un dossier en rapport avec le procès à savoir la plainte de leur client contre l'expert-comptable Alboury Ndao. Ce, pour faux et usage de faux. Selon la défense, ce dernier aurait utilisé de faux documents pour attribuer au fils de l'ancien président de la République, le compte de 47 milliards logé à Singapour. La CREI a rejeté la demande. Le procès du siècle se poursuit donc ce jeudi à la salle 4 du Palais de Justice. 


Jeudi 11 Septembre 2014 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter