4e Ridepes/Cames : Mary Teuw Niane annonce l’orientation de 18 mille bacheliers dans le privé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a procédé, ce matin, à l’ouverture de la 4e Rencontre internationale des dirigeants des établissements privés d’enseignement supérieur de l’espace Cames (Ridepes/Cames). Mary Teuw Niane s’est saisi de cette occasion pour rassurer les participants sur l’importance que le régime du Président Macky Sall accorde au sous-secteur de l’enseignement privé, annonçant au passage l’augmentation du nombre de bacheliers orienté dans les écoles privées. Chiffre qui va passer de 11 000 à 18 000 étudiants cette année.



 «L’Enseignement public et privé sont d’égale dignité», a d’emblée annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Mary Teuw Niane qui procédait à la cérémonie d’ouverture de la 4e Rencontre internationale des dirigeants des établissements privés d’enseignement supérieur de l’espace Cames (Ridepes/Cames).

Mary Teuw Niane s’est saisi de cette occasion pour revisiter les réalisations dans le secteur de l’Enseignement supérieur mais aussi dans le domaine de la Recherche car, selon lui, le chef de l’Etat est conscient que «pour aller vers l’émergence économique » prônée dans le Plan Sénégal émergent (Pse), il est nécessaire de revitaliser ce secteur, qui, s’il se porte en bien, constitue un levier important sur lequel le Sénégal pourra s’appuyer pour son développement.

Revenant sur l’importance que le gouvernement donne à l’enseignement supérieur privé, le professeur Niane énonce : «le sous-secteur public de l’enseignement supérieur et celui privé sont comme les deux faces d’une même médaille qui concourent harmonieusement et de manière complémentaire à la formation de notre jeunesse».

Selon Mary Teuw Niane, l’importance donné au secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche par le régime du Président Macky Sall n’est plus à démontrer, car révèle-t-il, c’est sous son magistère que le premier Conseil présidentiel dédié à l’enseignement supérieur et à la Recherche s’est tenu (14 août 2013). Ce qui constitue «une première dans l’histoire du Sénégal » et qui a permis au Président Macky Sall, de prendre 11 mesures «qui constituent la feuille de route » de ce secteur.

Parmi les réalisations qui ont été faites grace à ces mesures, l’ancien recteur de l’université Gaston Berger de Saint-Louis cite «la création de l’Autorité nationale d’assurance qualité, l’orientation de onze mille étudiants subventionnés par l’Etat, qui sont dans le privé. Cette année, ce nombre passera à quinze mille, ou dix-huit mille étudiants» entre autres. Et toujours dans leur souci de soutenir l’enseignement privé, le ministre déclare que «tout établissement privé qui présente un plan architectural adéquat avec un financement, pourra avoir aussi des espaces à Diamniadio».

Le travail consenti par le gouvernement du Sénégal pour venir en apport au sous-secteur de l’enseignement privé n’est pas passé inaperçu. En effet, le commissaire du Ridepes/Cames, Mamadou Ngingue avait déclaré auparavant que le président de la République, Macky Sall, avait octroyé à cette structure une dotation de 500 millions de francs Cfa.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 26 Novembre 2015 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter