50 % des électeurs de 2009 ont été influencés par les médias

Selon une étude réalisée par le Groupe d’étude, de recherche et d’appui au développement local (GERAD), les médias ont été déterminants dans le choix de plus de 50 % des électeurs Dakarois à l’occasion des élections locales de 2009, a repris sur son fil l’Aps.



50 % des électeurs de 2009 ont été influencés par les médias
«Lorsqu’on demande aux électeurs, parmi les moyens d’information quels sont ceux qui vous ont été utiles pour faire votre choix, plus de 50 % répondent que ce sont les médias», fait remarquer cette étude consacrée «aux comportements des électeurs de la région de Dakar à l’occasion des locales de 2009».

A en croire cette étude, «les médias publics comme privés ont joué un rôle déterminant dans l’information susceptible de permettre la garantie de la transparence dans le scrutin, pour près de 80 % des électeurs de Dakar».

Par ailleurs, cette étude, intitulée «Atlas des élections locales à Dakar : comportements et perspectives» a fait son classement sur les médias les plus influents sur leur choix.
Selon les personnes interrogées, «le média le plus important en la matière demeure la radio privée, écoutée en moyenne par 30 % des électeurs, surtout ceux des coalitions de l’opposition, notamment Dekkal Ngor de l’ancien Premier ministre Macky Sall et Benno Siggil Senegaal (principale coalition de l’opposition).

Arrivent ensuite les télévisions privées, regardées durant la campagne électorale des locales de 2009 par environ 26 % des citoyens, alors que l’influence de la télévision publique a été très modeste auprès des électeurs, relève l’étude qui a été coordonnée par le professeur Amadou Diop du département de géographie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

La presse écrite quant à elle, n’a joué qu’un rôle relatif, variant entre 14 % chez les petits partis et 19 % à Benno Siggil Senegaal, tandis que cette tendance est identique pour l’ensemble des électeurs des autres partis politiques.

A noter que cette étude concerne 43 communes d’arrondissement de la capitale, sur un échantillon de 4300 électeurs.

Charles Thialice SENGHOR

Jeudi 11 Novembre 2010 - 15:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter