60 000 morts en Syrie: l'échec de la communauté internationale fait «honte» selon Navi Pillay

Plus de 60 000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit syrien à la mi-mars 2011. C'est le bilan dressé par le Haut-commissariat des Nations unies aux Droits de l'homme ce mercredi 2 janvier 2013. Un bilan supérieur aux dernières estimations qui avançaient le chiffre de 45 000 victimes. Et un bilan en forme de constat d'échec pour les Nations unies et la communauté internationale.



60 000 morts en Syrie: l'échec de la communauté internationale fait «honte» selon Navi Pillay

Au bas mot 60.000 morts en 22 mois de conflit : c’est le bilan que dresse le Haut-commissariat des Nations unies aux Droits de l’homme de la guerre civile en Syrie depuis mars 2011. Cette évaluation dépasse de fort loin les chiffres généralement avancés jusqu’ici notamment par l’Observatoire syrien des droits de l’home (OSDH), proche de l’opposition, qui parle de 46.000 victimes.

Les services du Haut-commissariat font état d’une spectaculaire aggravation du nombre des morts depuis l’été dernier. Les statistiques documentées montre que les combats entraînaient le décès de 1.000 personnes chaque mois jusqu’en juillet dernier. On est passé depuis lors à 5.000 tués tous les 30 jours.

L'étude présentée par Mme Navi Pillay a été effectuée par une organisation spécialisée basée aux Etats-Unis. Elle bénéficie de la confiance de l’ONU. Sa publication est l’occasion pour le Haut-commissariat de dénoncer l’échec de la communauté internationale à arrêter ce bain de sang, un échec, selon Navy Pillay, qui fait «honte à nous tous.»

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 3 Janvier 2013 - 09:53


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter