7 ans ou 5 ans: le dilemme de Macky Sall

Faire 7 ans ou 5 ans. C’est le dilemme auquel Macky Sall est confronté depuis que le Conseil constitutionnel lui a donné son avis. Le président de la République qui rendra public sa décision devra affronter les conséquences que chacune de ses décisions va présenter. Pressafrik s’est penché sur la question et vous présente les différents schémas de sa décision.



7 ans ou 5 ans: le dilemme de Macky Sall
Les Sénégalais attendent avec impatience de connaitre la décision du président de la République sur l’avis rendu par le Conseil constitutionnel sur son projet de révision de la Constitution. Ce message qu’il s’apprête à délivrer à travers un discours à la Nation suscite beaucoup de spéculations. En effet, si la plupart des Sénégalais pensent que le Conseil constitutionnel va donner un avis défavorable sur la question de la réduction de son mandat, une infime partie d’entre eux est d’avis qu’il existe une petite chance que le chef de l’Etat passe outre l’avis des cinq Sages, en décidant de maintenir son projet en l’état de le proposer au Sénégalais.

Mais, aller outre l’avis du Conseil constitutionnel, si ce dernier dit non à la réduction de son mandat, présente certes des avantages mais peut constituer un piège pour lui.

En effet, au vu du respect que le Président Sall voue aux institutions du Sénégal, il lui serait difficilement envisageable de ne pas respecter son avis. Car, certains de ses détracteurs s’empresseraient de s’engouffrer dans la brèche pour le dénigrer.

Mais cette décision présente aussi des avantages et non des moindres. En effet, il va gagner en sympathie car le respect de la parole donnée est considéré par les Sénégalais comme un acte de bravoure et de grandeur.

Si par contre Macky Sall décide de faire 7 ans, certes il pourra terminer les chantiers qui commencent à sortir de terre. Mais aussi, les nombreuses promesses qu’il avait faites lors des Conseils des ministres décentralisées pourraient être traduites en actes.

Décider de faire 7 ans pourrait aussi le discréditer aux yeux de ceux qui veulent effacer le souvenir du célèbre Wax Waxett de son prédécesseur à la tête du Sénégal, Me Abdoulaye Wade.

Ousmane Demba Kane

Mardi 16 Février 2016 - 18:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter