9ème anniversaire du décès de Yasser Arafat : L’ambassade de la Palestine à Dakar demande au Sénégal et à la communauté internationale de prendre leur responsabilité



9ème anniversaire du décès de Yasser Arafat : L’ambassade de la Palestine à Dakar demande au Sénégal et à la communauté internationale de prendre leur responsabilité
A l’occasion de la célébration ce 11 novembre du 9ème anniversaire du décès de Yasser Arafat, l’Ambassade de la Palestine à Dakar « lance un appel au Sénégal, qui préside  le Comité des Nations Unies pour les Droits inaliénables du peuple palestinien, aux gouvernements des pays africains frères et à l’ensemble de la communauté internationale afin d’assumer leurs responsabilités pour la création d’un Etat Palestinien Indépendant et souverain sur la frontière de Juin 1967 dont Jérusalem-Est comme Capitale,  car personne  ne peut ignorer qu’il n’y aura ni paix, ni sécurité au Moyen Orient et dans le Monde sans le recouvrement par le peuple palestinien de ses droits légitimes ». 
 
« Un monde qui a encore en mémoire les mots qu’il prononça en 1974 à l’Assemblée Générale de l’ONU : «Je viens à vous avec un rameau d'olivier dans la main gauche, et un fusil dans la droite. Ne faites pas tomber le rameau d'olivier». Des mots de paix entendus alors par l’ONU qui reconnût aussitôt les droits inaliénables du peuple palestinien et l’OLP comme « seul représentant légitime du peuple  palestinien». Mais des mots auxquels Israël répondra par l’agression et la violence contre des populations civiles sans défense. Vingt  ans plus tard, en reconnaissance de ses efforts pour une issue pacifique et négociée au conflit avec Israël, le Président Arafat s’est vu décerner  le prix Nobel de la Paix, et est élu en 1996  Président de l'Autorité Nationale  Palestinienne, qu'il dirigea jusqu'à sa mort, le 11 novembre 2004. »
 
Dans son communiqué la représentation diplomatique palestinienne à Dakar soutient que « la poursuite de la colonisation est aussi suivie de violations graves et continues des droits de l’homme. Plus de 4600 Palestiniens dont 8 femmes et 138 enfants sont détenus dans les geôles israéliennes dans des conditions humiliantes et inhumaines. Et que dire de la  population de Gaza privée des services les plus élémentaires et qui se retrouve dans une prison à ciel ouvert sans que la communauté internationale réagisse à cette punition collective que la morale et le droit réprouvent. »
 


Lundi 11 Novembre 2013 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter