A 18 ans, il invente un soutien-gorge capable de dépister le cancer du sein



Julián Ríos Cantú, adolescent mexicain de 18 ans, a été récompensé pour cette invention, dont il a eu l'idée après le combat de sa mère contre cette maladie.
 
Une invention révolutionnaire. Un entrepreneur mexicain, âgé de 18 ans seulement, a gagné, samedi 29 avril, le premier prix du Global Student Entrepreneur Awards, un concours international qui récompense les étudiants entrepreneurs, rapporte le Huffington Post. Julián Ríos Cantú a en effet créé un soutien-gorge, baptisé Eva,  qui permet de détecter le cancer du sein.
 
Cette idée émane de son expérience personnelle: "Quand j'avais 13 ans, ma mère a été atteinte, pour la seconde fois, d'un cancer du sein", explique-t-il dans une interview vidéo accordée à une entreprise de nouvelles technologies.
 
"Au départ, la tumeur avait la taille d'un grain de riz. En moins de six mois, ses dimensions étaient devenus celles d'une balle de golf. La maladie a été diagnostiquée trop tard, et ma mère a perdu ses deux seins, presque sa vie".
Le soutien-gorge détecte l'afflux de sang et la température du corps
 
Le soutien-gorge Eva, spécialement conçu pour les femmes qui ont une prédisposition génétique au cancer du sein, est aussi relié à une application mobile.
 
"Toutes les données sont enregistrées et analysées. Lorsque le sein est atteint d'une tumeur, l'afflux de sang augmente, la chaleur aussi. Cela provoque donc des changements de température et de texture de peau. Le soutien-gorge va permettre d'alerter à ce niveau. Si nous détectons un changement persistant, nous recommandons alors de consulter son médecin", explique Julián Ríos Cantú, lors d'une interview accordée à El Universal.
Le jeune entrepreneur indique également que la forme du soutien-gorge permet de garder le sein dans la même position. En outre, li ne peut être porté qu'une heure par semaine. A ce stade, l'invention est toujours un prototype: Julián Ríos Cantú estime qu'il devra attendre deux ans pour obtenir sa certification et sa commercialisation.
 
Chaque année, 41.070 femmes meurent du cancer du sein aux Etats-Unis, et 12.000 en France.


Jeudi 4 Mai 2017 - 17:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter