A 45 jours du procès : ça bouge dans le dossier Karim



A 45 jours du procès : ça bouge dans le dossier Karim

Les derniers jours avant la date du procès du siècle promettent d’être sulfureuses. Loin de se déclarer vaincu, le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss multiplie les attaques. 24 heures seulement après l’annonce du renforcement de son pool de défense avec deux avocats de Paris, son quatuor d’avocats ; Mes Ciré Clédor LY, Demba Ciré Bathily, Seydou Diagne et El Hadji Amadou Sall remettent sur la table le cas du substitut du Procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Alioune Ndao. Ce, pour rappeler qu’Antoine Félix Diome, celui-là même qui mettait à nu les « sociétés à terroir » imputés à Karim Wade avant son arrestation le 17 avril 2013 dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, n’avait ni le profil encore moins le grade qui  le permettait pas de participer à la « traque ». Ayant eu gain de cause devant la Cour suprême mais l’adversaire n’avait pas tardé à réagir en rectifiant le tir pour régulariser le statut du substitut du procureur qui avait bénéficié d’un avancement depuis décembre 2012, un avancement retardé par  le conseil supérieur de la magistrature.

 
Pour la défense de Karim en quête d’annulation de toute la procédure enclenchée contre leur client en cas de cette victoire sur la question d’Antoine Félix Diome, n’en démord pas: Cette régularisation ne doit pas être prise en compte. D’où la saisine de la Cour suprême pour trancher.  «Tous les actes auxquels le substitut a pris part sont nuls et de nul effet». Au moment où les autorités judiciaires répondent elles qu’ils «ne peuvent être rétroactifs». Ce d’autant plus que le conseil supérieur de la magistrature avait rectifié le tir lors de sa réunion du 22 janvier 2013 en intégrant Antoine Félix Abdoulaye Diome dans la catégorie des «nommés à des emplois judiciaires» et en l’élevant au rang «du 2ème grade, 1er groupe, 6ème échelon». Des sources proches du parquet spécial selon « lequotiden » considèrent que les avocats de Karim Wade «veulent éviter un procès» en attaquant une seconde fois la nomination de Antoine Diome.


Samedi 7 Juin 2014 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter