A 90 ans, la santé de Mugabe alimente les rumeurs

Robert Mugabe a fêté ce 21 février son 90e anniversaire. Le plus vieux dirigeant du continent africain a promis d’organiser une fête exceptionnelle dimanche, dont le coût est estimé à 1 million de dollars. Sauf que le président zimbabwéen n’a pas passé cette journée particulière dans son pays, mais à Singapour, où il se rend régulièrement depuis 5 ans. Cette fois il s’agissait de réaliser une opération bénigne. Mais cette absence relance les spéculations sur l’état de santé du chef d’Etat zimbabwéen.



Robert Mugabe, président zimbabwéen, le 25 août 2013 à Harare. REUTERS/Philimon Bulawayo
Robert Mugabe, président zimbabwéen, le 25 août 2013 à Harare. REUTERS/Philimon Bulawayo

C’est dans une clinique de Singapour que Robert Mugabe a fêté son 90e anniversaire hier. Officiellement, rien de grave, il s’agissait seulement de soigner une cataracte de l’œil gauche, une opération courante pour son âge. Robert Mugabe devrait d’ailleurs rentrer à temps pour assister à la fête grandiose qui sera donnée en son honneur demain.

Mais cette absence jette un froid, et sème une nouvelle fois le doute sur l’état de santé réel du dirigeant zimbabwéen. Depuis 2008, la rumeur fait en effet état d’un cancer de la prostate qui se serait développé. Une information toujours fermement démentie.

Au mois de janvier, le bruit a même couru que Robert Mugabe était mort, mais que la nouvelle était tenue secrète. L’apparition du vieux dirigeant à l’enterrement de sa sœur fin janvier a coupé court aux rumeurs.

Dans un entretien enregistré et diffusé sur la télévision d’Etat jeudi soir, Robert Mugabe assure « se porter comme un charme », et a balayé toute discussion concernant sa succession. « Il y a encore un leader qui dirige ce pays, je suis toujours là », a-t-il rappelé.



Samedi 22 Février 2014 - 09:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter