A L'attention de MADAME LA PRESSE SENEGALAISE



A L'attention de MADAME LA PRESSE SENEGALAISE
Vous avez, Mme la presse sénégalaise, tenu à couvrir, dans la nuit du 13 au 14 janvier 2014, la célébration du Mawlid aux champs des courses de Tivaouane, commémorant la naissance du prophète Mahomet (Psl). Et vous avez bien fait. Là, vous êtes, sans aucun doute, dans votre noble mission. En effet, c'est à vous, Mme La Presse sénégalaise, que revient la légitime charge d'informer, à juste titre, la population.

Voyez-vous, Mme La presse sénégalaise, durant la nuit du Mawlid, aux champs des courses, Le Responsable Moral du Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty Serigne Moustapha Sy, nous a gratifié d'un cours de haute portée. Un enseignement axé sur la dimension mystique, philosophique et scientifique du prophète Mahomet et comment l'humanité, dans sa grande diversité, peut s'en inspirer pour toujours. Nous y avons appris aussi, Mme La Presse sénégalaise, comment Le Prophète Mahomet (Psl) a enseigné la voie pour trouver un parfait équilibre dans la vie de l'homme, et cela quelles que soient les contraintes de son environnement.  Bien d'autres thèmes, je vous l'assure, ont été développés durant la nuit du Mawlid.

Dès lors, vous comprendrez, Mme La Presse sénégalaise, mon étonnement, après avoir suivi, comme à l'accoutumée, les journaux au petit matin sans y trouver mention de ces enseignements. Vous voudrez bien, Mme La Presse sénégalaise, inviter vos envoyés spéciaux, pour les prochaines éditions, à faire part également de ces orientations source d'inspiration pour bon nombre de vos fidèles lecteurs. Aussi vous leur direz également, que le professionnalisme recommande de respecter ses lecteurs. Il est plus correct et plus respectueux, lorsqu'ils veulent parler du responsable moral du Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty, de dire Serigne Moustapha Sy. J'ai lu dans un journal de la place ceci : <<Cheikh Tidjane Sy s'absente, Moustapha Sy déroule. >> Vous conviendrez avec moi qu'il y a là une volonté manifeste, de la part de certains journalistes, de minimiser la cause pour laquelle des milliers de vos fidèles lecteurs se battent. Mais j'aime mieux leur dire que c'est peine perdue, car la chauve souris ne peut salir plus bas que sa tête puisqu'elle sera toujours suspendue avec ses pattes les oreilles en dessous.

Enfin, c'est avec un grand plaisir, que je vous informe, Mme La presse sénégalaise, que j'ai signé la pétition que vous avez lancée pour dénoncer la rubrique <<fourre-tout>> appelée souvent <<off>>... Vous avez parfaitement raison, et je suis d'accord avec vous, une information basée sur des rumeurs et des antennes imaginaires, Mme La presse sénégalaise, ne peut que ternir votre noble image.

Moustarchidinement Votre.



Pape Laye Diop Axe Dakar 1 / Localité A / Sous localité 3 connexionabc@gmail.com

Mardi 28 Janvier 2014 - 17:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter