A Paris, une opération de soutien aux sans-papiers grévistes de la faim de Lille

Cela fait déjà deux mois que 42 personnes sans-papiers poursuivent une grève de la faim à Lille. Solidaire de leur combat pour une simple carte de séjour, le 9e collectif des sans-papiers de Paris a occupé le 31 décembre 2012, pendant cinq heures, la Nonciature apostolique de Paris avant d’en être expulsé par la police.



A Paris, une opération de soutien aux sans-papiers grévistes de la faim de Lille

Ils sont venus pour demander au Vatican une intervention auprès du gouvernement français. Le nonce apostolique Luigi Ventura a accepté de relayer leur demande d’être reçus au ministère de l’Intérieur.

Bahija Benkouka, porte-parole du 9e collectif parisien des sans-papiers, résume une situation, souvent critique selon lui : « Depuis que nous avons été mis dehors par les forces de l’ordre de l’église du parvis Saint-Maurice à Lille, les sans papiers sont dans des tentes, sous la pluie. La situation sanitaire des uns et des autres est variable, mais depuis maintenant une dizaine de jours les hospitalisations augmentent. Des personnes sont dans des situations graves, elles vont à l’hôpital pour des malaises. Des hommes, des femmes, pas d’enfants heureusement. »

Selon le porte-parole, ces grévistes de la faim ont « pour l’ensemble d’entre eux, déposé des dossiers ou essayé d’en déposer ». Mais le rejet n’a pas tardé et le collectif réclame désormais « une régularisation. A situation de crise, nous pensons qu’il faut une solution de crise. Ce n’est pas une demande de régularisation de tous les sans-papiers, c’est une demande de prise en compte de la situation particulière dont la responsabilité incombe aux pratiques de la préfecture ».

Le 9e collectif des sans-papiers en appelle aujourd’hui au Premier ministre et au président de la République, leur demandant une intervention d’urgence.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 2 Janvier 2013 - 08:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter